10 changements à venir sur votre iPhone avec iOS 12

Gabriel Gagnon Nouvelles, Opinion, Ordinateurs, Wearables Leave a Comment

Précise comme une horloge, Apple a profité de l’occasion de la Worldwide developer conference (WWDC) 2018 pour présenter au monde les nouveautés à venir sur iOS, macOS, watchOS et tvOS. J’utilise la version beta depuis sa sortie et je suis franchement impressionné. Voici un tour d’horizon de ce qui s’en vient sur iOS 12 cet automne.

1: De la rapidité mur à mur

iOS 12 arrive tout d’abord avec une importante promesse: accélérer les appareils compatibles. C’est, du moins, ce que Craig Federighi a affirmé sur scène lors du dévoilement.

L’objectif de cette version, c’est de permettre aux appareils plus anciens  de fonctionner aussi vite que les nouveaux afin de prolonger leur durée de vie. Apple a donc visiblement travaillé très fort (repoussant même plusieurs grosses nouveautés à iOS 13) pour corriger les problèmes et bugs qu’a connu iOS 11. On parle donc de l’ouverture d’apps qui est plus rapide, l’accès à la caméra qui s’accélère de 70%, l’affichage du clavier qui prend 50% moins de temps et des améliorations dans la feuille de partage pour la montrer quasi immédiatement.

iOS 12 sera compatible à partir de l’iPhone 5S, de l’iPad mini 2 et de l’iPod Touch 6e génération. Alors, tous les appareils qui font fonctionner iOS 11 pourront faire fonctionner iOS 12 et devrait voir une bonne différence dans les performances.

2: FaceTime de groupe: jusqu’à 32 personnes ensemble

Avez-vous déjà rêvé de parler avec 32 personnes en même temps? Non? Et bien Apple offre quand même maintenant la possibilité de lancer une conversation FaceTime de groupe avec 31 autre amis. L’interface est joli, les vidéos sont toutes visibles en même temps et le service mettra de l’avant uniquement la personne qui parle, histoire de ne pas chercher d’où vient la voix, à 32.

Source: Apple

3: Un tableau de bord du temps d’utilisation

Dans la foulée de la mode du Time well spent (temps sagement utilisé) des derniers mois, Google et Apple lancent coup sur coup des fonctions pour offrir à l’utilisateur les moyens de s’auto-réguler et de contrôler son temps d’utilisation de ses appareils mobiles.

La fonction d’iOS 12 se nomme Temps d’écran et offre une vision globale du temps passé dans chaque application, des périodes d’utilisation intensives et même du nombre de fois où on a déverrouillé son appareil, ou qu’on l’a pris en mains.

Tableau de bord sur le temps d'écran

Source: Apple

Après que l’utilisateur ait fait un constat, l’entreprise de Cupertino lui donne aussi les moyens de s’imposer des limites d’utilisation par catégories ou par application afin d’avoir une relation plus saine avec son iPhone ou son iPad. Pratique pour les accrocs aux réseaux sociaux ou pour les parents qui veulent contrôler le temps passé par leurs enfants devant un écran.

4: Siri se rend utile!

« Enfin! », voudrais-je crier. Apple a été la première à lancer un assistant virtuel sur un téléphone mobile avec Siri sur l’iPhone 4S, mais depuis ce temps, elle l’a assez laisser à elle même… Siri s’est rapidement fait rattraper par Google avec son Assistant et par Amazon avec Alexa, deux intelligences artificielles incroyablement puissantes.

Mais voilà qu’Apple compte bien changer la donne, en rendant Siri non pas plus puissante dans le nuage, mais bien directement sur l’appareil. iOS 12 permettra à l’utilisateur de créer des routines d’actions et de les lancer par la voix.

Siri Shortcuts

Source: Apple

Exemple de ce qui peut être possible en disant simplement « Dis, Siri retour à la maison »

  • Lance Waze avec l’itinéraire vers la maison pour un aperçu du trafic
  • Lance une playlist dans Apple Music ou Spotify
  • Envoie un message à sa copine pour dire qu’on est en route
  • Active « Ne pas déranger » pour ne plus recevoir de notifications pendant la conduite
  • Prépare la température de la maison et allume les lumières avec les appareils HomeKit

La beauté de la chose: les développeurs pourront créer des raccourcis Siri directement dans leurs applications. Par exemple, Tim Hortons pourrait créer un « shortcut » Siri pour commander son café habituel et payer d’un coup. Ainsi, dire « Dis Siri, commande mon Tim » pourrait vous faire sauter toute la file d’attente. Spotify et Google Maps pourraient d’ailleurs avoir les moyens de s’intégrer à Siri sans avoir besoin de l’approbation (qui n’arrivait jamais) d’Apple.

L’assistante d’Apple sort aussi du carcan de la voix en présentant des notifications contextuelles au moment où elles sont le plus susceptibles d’être utiles. Vous avez une réunion à votre agenda à 9h00? Siri va vous avertir que ça semble important et va proposer d’activer Ne pas déranger pour la durée de celle-ci.

Elle pourrait aussi vous permettre de commander le même café Tim dont on parlait plus haut, sans avoir à lancer la commande vocale, parce que vous allez au même restaurant autour de la même heure, chaque jour.

En plus, toutes ces analyses sont faites sur votre appareil. Rien n’est traité par les serveurs d’Apple et rien n’est analysé par l’entreprise. Apple n’étant pas dans le business de l’analyse des habitudes de ses utilisateurs pour cibler de la pub, elle n’a pas besoin de créer un profil de ceux-ci pour faire de l’argent.

5 : Des notifications GROUPÉES

HALLELUJAH! Apple a finalement la bonne attitude à avoir en ce qui concerne les notifications, et ça me rend heureux.

Ç’a toujours été une zone d’essais-erreurs, les notifications, pour Apple. Au tout début de l’iPhone, toutes les notifications étaient des fenêtres qui empêchaient de faire autre chose sans qu’on la lise et qu’on interagisse avec celle-ci.

On a ensuite eu le Centre de notifications qui permettait un certain tri et des notifications en bannières avec iOS 5. Elles étaient mêmes classées par application.

Source: Ars Technica

Puis, ce fut le chaos. Apple a joué au fil des versions avec les façons de gérer les notifications et a voulu miser sur la simplicité, à défaut de la logique.

La pire façon de faire était clairement celle d’iOS 11 avec un flux incessant de bulles sans aucun classement ni possibilité de groupage.

iOS 12 règle la majorité de ces problèmes en permettant, premièrement de grouper les notifications soit par application, soit par conversation. Le nouvel OS permet aussi de mettre une application en sourdine ou d’envoyer les prochains avis directement dans le Centre de notifications, ce qui ne fera pas vibrer votre appareil.

Source: iPhonehacks.com

Les fonctions de silence sont, d’ailleurs, merveilleuses. Je n’ai pas besoin de recevoir TOUTES les notifications de TOUTES les applications de nouvelles pour m’annoncer que le monde va exploser. Je les envoie donc dans le centre des notifications et je lis en temps et lieu. C’est beaucoup plus sain.

6: Ne pas déranger plus fin finaud

Le bien-être numérique est au coeur de la philosophie d’iOS 12. Apple veut permettre à ses utilisateurs d’utiliser moins souvent leur iPhone et veut que les interactions qu’ils ont avec ces appareils soient plus saines. Ainsi, les designers ont pensé à permettre l’activation du mode Ne pas déranger pour une courte période de temps. Vous pouvez choisir de ne pas recevoir de notifications pour une heure, jusqu’en soirée ou, et ça je trouve ça merveilleux, jusqu’à votre départ d’un lieu.

Alors, si vous êtes en réunion à l’extérieur du bureau, vous pouvez demander à votre iPhone de ne se remettre à sonner qu’au moment où vous avez quitter le bâtiment de votre rencontre. Merveilleux!

7: Safari toujours plus sûr

C’est le mantra d’Apple. L’entreprise plaide pour une sécurité et une gestion de la vie privée sans compromis depuis maintenant plusieurs années. On se souvient, d’ailleurs, de la bataille entre le FBI et Tim Cook au sujet de l’iPhone du tireur de San Bernandino. J’avais écrit un article là-dessus en disant que selon-moi, Cook avait raison.

Ainsi, à chaque nouvelle mise à jour, les systèmes d’Apple sont de moins en moins bavards avec les services externes et conservent toujours plus de données des utilisateurs pour eux, sans les transmettre aux tierces parties.

iOS 12 ne fait pas exception et empêche désormais, par défaut, d’être suivi par les Facebook et Google de ce monde via les boutons de partage intégrés aux sites.

Ce que dit Apple là-dessus:

Apple considère que la confidentialité est un droit humain fondamental. C’est pourquoi iOS a toujours intégré le chiffrement, l’analyse des données sur l’appareil et d’autres outils qui vous donnent le plein contrôle de ce que vous partagez. Et avec iOS 12, la confidentialité monte d’un cran. Safari empêche désormais les boutons de partage et les widgets de commentaires intégrés aux pages web de suivre vos activités sans votre permission. Et comme il masque les caractéristiques uniques de votre appareil, les annonceurs ne peuvent plus vous identifier ou vous présenter des publicités ciblées au fil de votre navigation.

8: CarPlay accueille Waze et Google Maps

CarPlay, c’est l’intégration de son iPhone au tableau de bord de sa voiture. Ça permet de contrôler Siri, sa musique, son GPS, etc., via l’écran de sa voiture, avec une interface adaptée à la conduite.

Par contre, il y avait une énorme limitation: la seule application de navigation qui était compatible, c’était Apple Maps, aussi bonne Google Maps soit-elle.

Source: Apple

À la sortie d’iOS 12 cet automne, ce sera chose du passé. Les développeurs d’applications GPS pourront intégrer leurs interfaces à CarPlay. On va enfin pouvoir utiliser les excellents Waze et Google Maps directement dans le tableau de bord de sa voiture!

9: Remplissage automatique des codes de sécurité

Je vous le dit sans arrêt, la sécurité informatique en 2018 n’est plus une option. Alors, cette fonction, je l’aime particulièrement.

De plus en plus de services web intègrent la protection des comptes utilisateurs avec l’authentification à deux facteurs. Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, l’authentification à deux facteurs envoie un SMS ou une notification avec un code unique lorsqu’on essaye de se connecter à son compte. C’est une mesure de sécurité supplémentaire pour empêcher qu’un intrus qui connait votre mot de passe accède à vos données.

iOS 12 facilite énormément l’utilisation de ce moyen de protection en remplissant automatiquement le champ du code lorsque le SMS est reçu. Pas besoin de le mémoriser, pas besoin de copier-coller, tout ce fait sans qu’on s’en aperçoive. Superbe.

10: Des apps intégrées repensées

Finalement, Apple revoit aussi certaines applications natives afin d’en améliorer la navigation, de les rendre plus intuitive et cohérente entre les différentes versions.

iBooks devient Apple Books (simplement Livres sur nos appareils) et change son interface pour être plus classique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bourse a été repensé pour plus de clarté et intègre des nouvelles économiques.

Source: Apple

Dictaphone se simplifie au premier abord mais gagne plusieurs fonctions d’édition et d’insertion.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une nouvelle app apparaît: Mesures. Comme son nom l’indique, elle sert à mesurer des objets avec la caméra de son iPhone. Apple exploite les capacités d’ARKit pour y arriver et ça fonctionne plutôt bien.

Les mesures du trackpad de mon ordinateur

Ce n’est qu’un résumé

Voilà donc un court résumé des dix nouveautés qui m’ont le plus marquées. iOS 12 apporte plusieurs nouvelles fonctions et j’y reviendrai lors de ma critique finale de l’OS. Pour le moment, nous n’en sommes qu’à la seconde bêta et beaucoup de choses ont encore le temps de changer avant le lancement de la version finale.

iOS 12 s’annonce être un grand cru. Déjà, à la bêta 2, l’OS est stable, fonctionnel et très très rapide. C’est un plaisir à utiliser. Il y a encore quelques bugs ici et là, bien entendu, mais rien de comparable aux bêtas d’iOS 11. J’ai très hâte à la version finale, ça promet!

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!