3 raisons pourquoi l’auto Apple n’est pas totalement farfelue

Gabriel Gagnon Opinion Leave a Comment

Si vous ne suivez pas l’actualité techno assidument, vous avez probablement raté les dernières rumeurs concernant Apple. On murmure dans les couloirs que le constructeur informatique est en train de développer, dans le plus grand des secrets une voiture. Plusieurs doutent de la capacité d’Apple a construire une voiture et plusieurs croient que jamais Apple n’entrerait dans ce marché qui n’est pas le plus rentable.

Voici donc 3 raisons pourquoi «Project Titan», le supposé nom de code du projet, est totalement plausible.

1. Apple le peut, tout simplement

Apple est richissime. Chaque trimestre, l’entreprise engendre d’énormes profits dû à l’incroyable popularité de l’iPhone et de l’iPad. Ses produits se vendent par dizaines de millions (75 millions d’iPhone 6/6+ vendus en trois mois) et ses marges sont toujours ahurissantes (on parle de marges de profits de près de 40%). En ce moment, Apple a un coussin d’environ 180 milliards de dollars. On ne parle même pas ici d’actifs, dans lesquelles on prend en compte toutes les infrastructures et les biens que possède Apple, on parle seulement de l’argent que l’entreprise possède dans son compte de banque. Pour une entreprise qui était sur le bord de la faillite il y a quelques années, on peut dire qu’ils ont su remonter la pente.

Line_at_Apple_Store_in_NYC

Mon point est donc qu’Apple a les moyens de ses ambitions. En fait, elle a les moyens de faire totalement ce qui lui plaît. Si elle voulait, elle pourrait acheter d’un seul coup, cash (donc sans emprunt), Starbucks pour 68.1 milliards, Tesla pour 26.8 milliards, eBay pour 66.7 milliards et avoir encore assez d’argent pour acheter deux fabricants de processeurs comme NVidia et ARM. (source)

Alors, ceux qui affirment qu’Apple ne peut se permettre de développer sa propre voiture se voient forcés de changer d’argument. Elle a aussi les moyens d’embaucher les meilleurs ingénieurs de l’automobile et c’est ce qu’elle fait depuis quelque temps. En effet, on retrouve désormais plusieurs ex-employés de Tesla et Mercedes chez la marque à la pomme.

2. Elle adore ça

Tim Cook l’a dit et redit, l’ADN d’Apple restera inchangé malgré la mort de Steve Jobs et Apple continuera de rechercher LE prochain secteur de croissance, celui qui surprend. C’est ce qu’elle a toujours fait, d’ailleurs. Apple adore ce genre de situations. Elle a toujours aimé débarquer sur un marché qui ne lui collait pas du tout et devenir la reine. C’est arrivé avec l’iPod, c’est arrivé avec iTunes, c’est arrivé avec l’iPhone, c’est arrivé avec l’iPad et elle aimerait bien que ça arrive avec l’Apple Watch. L’iPod n’était pas le premier baladeur, iTunes n’était pas la première boutique de musique en ligne, l’iPhone certainement pas le premier smartphone et l’iPad encore moins le première tablette. Ce que ces produits ont en commun? Ils ont tous trouvé le moyen de démocratiser une certaine technologie. Ça ne serait donc pas surprenant qu’Apple tente de trouver LA nouvelle façon de se mouvoir afin de couper l’herbe sous le pied des autres constructeurs automobiles.

3. L’industrie de l’automobile devient l’industrie de l’électronique

Les constructeurs automobiles vont au CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas et les géants de l’électronique se retrouvent dans les salons de l’auto. De plus en plus, l’industrie de l’automobile se confond avec celle de l’électronique. On a atteint un certain plateau en terme de performance et d’économie d’essence, on se tourne donc vers les voitures électriques ou les voitures autonomes.

Qui de mieux qu’une entreprise qui ne fait que ça, du logiciel, pour gérer une voiture intelligente? Google et Apple ont toutes les infrastructures nécessaires pour gérer un système de navigation de voiture intelligente. D’ailleurs, Google est sur le point d’arriver à un modèle opérationnel en conditions réelles. De plus, les deux entreprises tentent déjà de s’immiscer dans le marché avec leurs solutions pour intégrer leur OS mobile. On retrouve donc déjà dans les voitures, Android, avec Android Auto, et iOS, avec CarPlay.

Si la rumeur se révèle vraie et qu’Apple aimerait développer une voiture autonome, elle devra par contre mettre les bouchées doubles et s’organiser rapidement afin de nous arriver avec une technologie aussi fiable que celle de Google. Apple, en s’entourant des bonnes personnes, peut très bien conquérir ce marché en mettant tout son poids derrière ce projet et en faisant participer l’ensemble de ses divisions afin de créer l’ultime voiture électrique et autonome. En tout cas, on devra attendre encore cinq bonnes années avant de savoir si oui ou non, Apple planche actuellement sur une voiture. La rumeur voulant qu’elle ne roule sur nos rues qu’en 2020.

Qui vivra verra!

Image à la une: Ces Dodge Caravan avec un support et des caméras sur le toit appartiendraient à Apple. Elles sont à l'origine des rumeurs concernant la voiture de la même marque. Source de l'image: MyTechReport

Fondateur de GabGagnon.ca. J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!