Apple admet ses erreurs avec les nouveaux MacBook Pro de 14 et 16 pouces

Gabriel Gagnon Nouvelles, Ordinateurs, Review Leave a Comment

Les nouveaux MacBook Pro sont là, ils sont très puissants et ils ont… des ports! Les nouveaux ordinateurs de la marque de Cupertino reviennent en arrière sur plusieurs points, une façon pour Apple de s’excuser pour ses erreurs du passé et d’en même temps se propulser vers l’avenir avec ses nouveaux processeurs fait maison.

D’ordinateur admiré à portable détesté

La gamme d’ordinateurs portables d’Apple est divisée en deux : le MacBook Air pour le grand public, et le MacBook Pro pour ceux qui sont plus exigeants avec leur machine. Il y a quelques années, Apple a voulu faire table rase en présentant un nouveau MacBook. Son écran était de 12 pouces, il n’avait pas de ventilateur et il était équipé d’un tout nouveau clavier censé représenter l’avenir. Ultra mince, on trouvait ce tout petit ordinateur dans les sacs à dos de plusieurs étudiants.

Cependant, un grave problème est apparu : les claviers tombaient en panne les uns après les autres. Malgré tout, l’équipe du design chez Apple, sous la gouverne de Jony Ive, n’a pas abandonné son projet de rendre tous les ordinateurs pommés plus fins grâce à leur nouveau clavier papillon.

J’ai possédé plusieurs portables Apple au fil des années, à commencer par un MacBook Air que j’ai adoré. Mes besoins ont évolué, et j’ai ensuite possédé un MacBook Pro à clavier papillon. Je l’ai détesté. Je gagne ma vie en écrivant des mots, un clavier confortable et fiable sont deux caractéristiques très hautes sur ma liste de priorités. À cause de leur fiabilité quasi inexistante, ces ordinateurs me faisaient regarder de l’autre côté de la clôture. Un PC Windows était envisagé si la Pomme ne corrigeait pas ses claviers, et je ne suis pas le seul à y avoir songé. Ce clavier était décrié de toute part.

Heureusement, Apple est revenu au clavier adoré de ses portables précédents en intégrant un Magic keyboard au MacBook Pro de 16 pouces, puis en l’insérant dans toute sa gamme. Tous ont eu la même réflexion : Apple est-elle en train d’écouter ses utilisateurs, ou essaye-t-elle d’éviter une poursuite monstrueuse?

Le clavier n’était pas le seul point de discorde de ces ordinateurs. On reprochait le nombre de ports embarqués, la disparition du MagSafe, l’inutile Touch Bar, et la gestion déficiente de la chaleur qui faisait vrombir les ventilateurs trop souvent. C’était d’ailleurs un réel problème lorsque j’enregistrais le Matinal de Ceci n’est pas un média.

Les modèles à puce M1 ont corrigé quelques-uns de ces grands défauts, dont la gestion de la chaleur et le clavier qui a retrouvé son confort et sa fiabilité. Côté dissipation thermique, le processeur M1 est si puissant pour la quantité d’énergie consommée qu’il ne chauffe pratiquement jamais. Le Mac avait retrouvé son silence.

Un nouveau MacBook Pro qui corrige toutes les erreurs du passé

Et voilà qu’Apple continue sur ce chemin. Les nouveaux MacBook Pro de 14 et 16 pouces à processeurs M1 Pro ou M1 Max sont complètement redessinés. L’entreprise de Tim Cook a visiblement quelque chose à se faire pardonner, tellement les changements et les retours en arrière sont grands!

Apple MacBook Pro 14 et 16 pouces

Image : Apple

Au niveau du clavier, on garde l’excellent Magic Keyboard de la génération précédente, mais on gagne une rangée de touches fonctions. La Touch Bar disparaît, les boutons physiques reviennent. Constat d’échec pour les ingénieurs d’Apple qui voyaient dans cette barre numérique une façon d’intégrer un peu de tactile à leurs ordinateurs, à défaut d’en faire des deux-en-un. TouchID est toujours présent dans le coin supérieur droit du clavier, il est intégré au bouton d’alimentation. Détail qui surprend : le dessous des touches est en plastique noir. En images c’est étrange, en vrai ça fonctionne.

Clavier MacBook Pro 16 pouces

Image : Apple

Pour les professionnels, Apple ramène enfin des ports utiles. Le chargeur magnétique qui faisait la renommée des Mac d’antan est de retour et permet d’ailleurs la recharge rapide. Trois ports Thunderbolt 4/USB-C sont intégrés, en plus d’un port HDMI et d’une prise jack pour écouteurs. Les derniers MacBook Pro M1 étaient assez chiches sur les ports, avec deux prises USB-C qui font aussi Thunderbolt. Notez l’apparition d’une longue fente sur la tranche droite du portable. Apple reconnait enfin que pour les professionnels de l’image, l’avenir n’est pas nécessairement sans-fil! Les photographes et vidéastes pourront verser leurs images en insérant leur carte SD dans leur ordinateur. Un autre retour en arrière fort apprécié.

Si l’écran des précédents modèles n’était pas problématique, celui-ci est impressionnant. Apple a choisi la technologie mini-LED (la même que dans le dernier iPad Pro) pour des contrastes marquants et des couleurs vives. Combiné à un taux de rafraichissement de 120 Hz, la fameuse technologie ProMotion des iPad Pro, on obtient un écran presque parfait. Reste à voir si les défauts dudit iPad Pro ont été corrigés.

Avez-vous remarqué une caractéristique de l’iPhone dans ces nouveaux Mac? La gamme d’ordinateurs professionnels de la Pomme est maintenant elle aussi munie d’une encoche au haut de l’écran.

Écran MacBook Pro 16 pouces

Image : Apple

Ça semble disgracieux au premier coup d’œil, mais l’exécution est bien pensée. L’encoche ne descend pas dans l’écran du Mac, c’est plutôt l’écran qui remonte dans la bordure. En effet, sous l’encoche qui cache une webcam de 1080p, l’écran reste au format 16:10, comme ç’a toujours été le cas. C’est la barre de menu qui s’y place. Il y a donc bel et bien plus d’espace pour le contenu. D’ailleurs, quand on agrandit une application en plein écran, macOS ajoute une barre noire pour camoufler l’encoche.

Que serait un nouveau MacBook Pro sans un bond des performances? Apple a mis le paquet pour cette gamme Pro et Max. Selon les premiers testeurs, on atteint des niveaux d’ordinateur de bureau. Certains parlent même d’un Mac Pro dans un Book. Je vous laisse lire cette critique de CNET ou encore celle-ci de TechCrunch pour vous faire une meilleure idée.

Les nouveaux MacBook Pro de 14 et 16 pouces : on achète?

Ces ordinateurs portables sont clairement les nouveaux à abattre pour la concurrence. Intel, Nvidia et AMD devront travailler fort pour atteindre le même niveau de performance avec une consommation électrique équivalente. Mais devriez-vous les acheter? Si vous avez les moyens et besoin d’une telle puissance, ils sont à considérer.

Vous trouverez le modèle de 14 pouces équipé d’un processeur M1 Pro pour 2 499 $ plus taxes. Le MacBook Pro de 16 pouces muni d’une puce M1 Max fait monter la facture à 3 149 $, taxes non incluses évidemment. Ce ne sont pas des machines abordables. Mais selon les premières critiques, on en a pour notre argent. Personnellement, je compte garder mon Pro M1 et son Magic Keyboard pour encore quelques années. Même si Apple a réussi à se faire pardonner ses erreurs du passé. Peut-être que ce dont avait l’entreprise, après tout, c’est que son ex-designer vedette Jonathan Ive quitte le navire!

 

Ajouter un commentaire