Bien débuter avec la maison intelligente

Gabriel Gagnon Maison intelligente, Monde du sans-fil, Tutoriel Leave a Comment

Saviez-vous qu’en 2018 on peut contrôler presque tous les aspects de sa maison avec soit sa voix, soit une application, soit sans rien toucher? Si vous lisez ce blog, probablement que oui, en fait. Par contre, aviez-vous songé à vous lancer? Si jamais vous voulez vous amuser avec la domotique, voici un petit guide pour partir sur de bonnes bases.

Choisir son écosystème

Avant de se lancer dans l’achat d’appareils intelligents, il faut choisir son écosystème. Est-ce que vous voulez y aller avec HomeKit d’Apple, le Google Assistant ou Alexa d’Amazon? La plupart des appareils des grandes marques fonctionnent avec les trois systèmes, mais certains passeront par dessus un des trois. Faites attention quand vous achetez vos accessoires, vérifiez toujours s’il fonctionne avec vos appareils contrôleurs.

 

  • HomeKit, c’est la solution d’Apple. Elle permet de contrôler tous ses appareils intelligents depuis l’app Domicile sur son iPhone, iPad, iPod Touch ou un HomePod avec Siri. Sachez que c’est l’écosystème composé du plus petit nombre d’appareils compatibles, soit environ 200. Apple a mis en place des normes de sécurité très élevées ce qui freine quelques constructeurs d’accessoires à plonger à fond dans HomeKit.

Recherchez “Works with Apple HomeKit” pour utiliser avec un iPhone.

  • Du côté de Google, on a la plateforme Smart Home qui permet d’être contrôlé avec un téléphone Android muni du Google Assistant ou d’un appareil Google Home. Environ 5000 appareils sont compatibles avec celle-ci.

Recherchez “Works with the Google Assistant” pour utiliser avec un Google Home ou un téléphone Android.

  • Alexa est la plateforme d’Amazon et est l’écosystème le plus complet. On compte près de 12 000 appareils compatibles! Il faudra utiliser un Echo pour utiliser Alexa avec vos accessoires. Notez qu’Alexa est fonctionnelle au Canada mais ne supporte pas (au moment d’écrire ces lignes) le français canadien.

Recherchez “Works with Alexa” pour utiliser avec un Echo.

Je vous suggère, en passant, de privilégier des accessoires qui sont compatibles avec votre téléphone afin d’utiliser les fonctions d’automatisation. Alors si vous avez un iPhone, privilégiez les accessoires HomeKit. Si vous utilisez un téléphone Android, recherchez des accessoires qui fonctionnent avec le Google Assistant. La compatibilité avec Alexa peut être un beau plus, mais comme l’assistant d’Amazon ne comprend pas le français pour le moment, je ne le recommanderai pas sur un blog destiné à un public francophone.

Personnellement, je recherche toujours des accessoires compatibles Google Assistant et HomeKit pour la simple et bonne raison que je jongle toujours entre un téléphone Android et un iPhone, en plus d’être équipé d’un Google Home dans la maison. Je ne me souçi guerre, pour le moment, d’Alexa d’Amazon. On verra si ça devient un must pour la gestion de la maison autonome un jour.

On commence par quoi?

Bon, vous avez choisi votre cheval de bataille. Maintenant, par quoi on commence? Allez-y avec quelque chose de simple. J’ai commencé à jouer avec les accessoires domotiques en m’équipant d’ampoules Philips Hue auquel j’ai éventuellement greffé une lampe Bloom puis une prise électrique connectée iHome.

Commencer avec des lumières permet de découvrir les applications de gestion, de se familiariser avec l’automatisation sans avoir à tout refaire son réseau électrique ou à jouer dans les fils de ses thermostats. C’est aussi ce qui a de plus simple à installer: on dévisse une ampoule normale et on visse une ampoule connectée. C’est bien souvent tout.

Le kit de démarrage de Philips, qui inclut deux ampoules blanches et le pont (obligatoire pour faire fonctionner ses lumières Philips), est probablement la porte d’entrée la plus facile et populaire. Vous pouvez commander le kit sur Amazon pour environ 90$.

Commandez le kit de démarrage Philips Hue sur Amazon.

De l’automatisation?

J’en parle depuis le début de l’article mais je ne vous ai pas expliqué ce qui en est. L’automatisation, c’est ce qui fait l’énorme avantage d’avoir des accessoires connectés.

En créant des routines ou des scènes (le nom change selon la plateforme), il est possible de les déclencher selon différents paramètres. Par exemple, j’ai branché une air climatisé sur une prise iHome connectée, ce qui me permet de non-seulement la contrôler via Siri ou Google Home, mais aussi de créer une action automatique.

Ainsi, lorsque je quitte mon chez-moi, l’air climatisé s’éteint toute seule pour économiser de l’électricité. À l’inverse, elle se rallumme automatiquement lorsque je suis en direction du domicile depuis l’école. Ça permet d’avoir une pièce fraîche quand c’est vraiment utile et d’économiser de l’électricité, donc de l’argent, quand je ne suis pas là.

On peut aller très loin dans la création d’automatisations. Si tous les accessoires nécessaires sont en place, il serait possible, et relativement simple, de programmer la maison pour qu’elle soit prête à notre arrivée. Par exemple, quand un membre de la famille arrive près de la maison, ces actions pourraient se mettre en branle:

  • Déverrouillage de la porte principale;
  • Réglage du thermostat pour une température confortable;
  • Allumage des lumières si le soleil est couché;
  • Ouverture de la porte de garage si on arrive en voiture;
  • etc.

Lorsqu’on se couche, la routine « Bonne nuit » permet alors de tout éteindre, de verrouiller les portes et de régler la thermostat sur une température confortable pour le sommeil.

Conclusion: la maison intelligente, c’est la maison du futur?

Bon, après lecture de cet article peut-être que vous vous dites que c’est très geek. Par contre, de plus en plus de nouvelles constructions intègrent des accessoires connectés et permettent de non-seulement sauver de l’argent en utilisant son chauffage ou son air climatisé uniquement quand c’est utile, mais aussi pour simplifier la vie de ses habitants. La maison de demain est une maison qui prévoit les actions, qui réagit selon le contexte et qui permet à ses habitants de juste vivre sans avoir à penser aux détails. Les accessoires connectés sont une incursion dans le monde de la domotique et donnent un aperçu de ce qui sera possible dans un avenir très proche.

C’est aussi un domaine beaucoup plus vaste que ce que je vous ai présenté. Si vous voulez vous lancer sans crainte, les quelques éléments présentés ici forment la base. Pour quelque chose de plus poussé, de la domotique et un système de gestion centralisé permet une intégration beaucoup plus complète et complexe.

Tu as aimé cet article? Rejoins-moi sur Facebook, Twitter et Instagram pour du contenu en continu et exclusif!

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!