C’est parti pour Apple TV+

Gabriel Gagnon Nouvelles, Télé Leave a Comment

Apple n’est définitivement plus seulement la iPhone company. Le géant californien lançait hier, le premier novembre, un tout nouveau service de vidéo en diffusion continue (streaming) baptisé Apple TV+ (qu’on va appeler TV+ à l’avenir). Que devriez-vous retenir de ce nouveau service? Vous êtes à la bonne place pour le découvrir!

Gratuit pour une semaine, ou un an

Apple veut que ses utilisateurs écoutent ses nouvelles séries. Pour tous les nouveaux téléspectateurs de TV+, on offre une période d’essai d’une semaine gratuitement. Tous les autres joueurs offrent des essais gratuits de durées variables. Netflix offre un mois, Tou.TV Extra aussi. Disney+ offrira 7 jours gratuits et Club Illico n’offre aucun essai gratuit, mais est offert dans la plupart des forfaits Vidéotron. Par contre, Apple ne fait pas comme les autres.

Premièrement, l’entreprise n’a pas les mêmes intérêts que les autres puisqu’elle tire presque tous ses revenus de la vente de matériel, dont la moitié (52 %) provient des ventes d’iPhone. Seulement 20 % de ses revenus sont tirés des services, une proportion qui a toutefois tendance à augmenter.

Deuxièmement, elle veut tirer profit de l’énorme parc d’appareils déjà en circulation. 1,5 milliard d’appareils Apple ont été vendus dans le monde. Si l’entreprise faisait seulement 1 $ par mois pour chacun d’eux, ça lui fait 1,5 milliard de dollars à chaque mois, soit 18 milliards de dollars chaque année. Quand même! Elle a donc tout intérêt à accrocher ses utilisateurs et à les garder captifs de son écosystème bien doré!

C’est ici que l’année gratuite entre en jeu. Oui, année gratuite. On comprend donc que les services d’Apple sont, en fait, un autre outil marketing pour vendre plus de matériels. iCloud, Apple Arcade, News+, Music et TV+ sont tous des services qui ont pour objectif de garder les utilisateurs captifs. On ne voudra pas perdre ses jeux, ses magazines, ses nouvelles et ses émissions de TV, encore moins ses données iCloud Drive! Alors, on va rester sur iOS, macOS, iPadOS.

Oui, bon, le raisonnement est simpliste… mais ça fait définitivement partie de la réflexion qu’on doit avoir quand on achète un nouveau téléphone ou une nouvelle tablette. On dépense beaucoup d’argent en applications, en stockage sur le nuage, en musique, en jeux… Est-ce qu’on veut vraiment tout perdre en allant vers Android? Apple croit que la réponse est non.

Alors, elle offre un an pour tous les acheteurs d’un Mac, d’un iPhone, d’un iPad ou d’un iPod touch, c’est à dire n’importe quel appareil capable d’avoir l’app Apple TV. Vous penserez à ça quand vous allez choisir votre prochain téléphone ou votre prochain ordinateur!

On attend aussi l’inévitable forfait Apple qui inclura tous les services de la marque pour un seul paiement. Je paierais volontiers pour un ensemble qui inclut 1 To de stockage iCloud, Apple Music, TV+, News+ et pourquoi pas Apple Care+. Aux États-Unis et au Canada, les clients étudiants d’Apple Music peuvent d’or et déjà utiliser TV+ gratuitement, tant que leur forfait à 5 $ est actif (lire : Comment payer 5 $ par mois pour Apple Music?).

Du contenu original, juste du contenu original

La Californienne ne veut pas être Netflix. Elle ne veut même pas être Amazon Prime Video. Elle veut être Disney. En fait, il y a déjà eu de fortes rumeurs qu’Apple voulait avaler Disney. On n’a jamais conclu d’accord et Apple ne veut pas vraiment se lancer dans la création de superproductions à la Avengers ni dans la construction de parcs thématiques. En fait, elle veut s’inspirer du modèle de Disney+ pour son TV+ : moins de contenu que les Netflix et Amazon de ce monde, mais du contenu de qualité. Un peu comme ce que fait, avec brio d’ailleurs, HBO. La sélection du service d’Apple n’est donc, pour le moment, pas très garnie. On retrouve pour le lancement :

  • The Morning Show — La matinale (Série télé)
  • See — Jour noir (Série télé)
  • Dickinson (Série télé)
  • For All Mankind — Pour toute l’humanité (Série télé)
  • The Elephant Queen — La mère éléphant (Documentaire)
  • Helpster — Monstromalins (Série télé)
  • Ghostwriter — Le secret de la plume (Série télé)
  • Snoopy in Space — Snoopy dans l’espace
  • Oprah’s Book Club — Le club de lecture d’Oprah (Série télé)

À venir :

  • Servant — La domestique (Série télé — 28 novembre)
  • Truth be Told — Le Poison de la vérité (Série télé — 6 décembre)
  • Hala (Série télé — bientôt)

Le catalogue du service de diffusion de la Pomme sera bonifié chaque mois. Les séries du lancement, comme The Morning Show et Dickinson, ont déjà 3 ou 4 épisodes en ligne et en auront de nouveaux publiés chaque semaine.

Quatre émissions retiennent l’attention

Malgré la liste relativement courte de cette offre de lancement, le budget est tout sauf petit. Apple aurait un budget global de 5 milliards de dollars pour son service et aurait investi 300 millions pour les deux premières saisons de The Morning Show, soit 15 millions par épisode! Du lot de lancement, il y a quatre séries qui retiennent mon attention.

The Morning Show (Série télé — déjà en ligne)

On suit deux femmes jouées par Jennifer Aniston et Reese Witherspoon qui naviguent au travers du monde de la télé matinale. Le premier épisode débute alors qu’Alex Levy (Aniston) apprend que son partenaire d’animation de 20 ans, Mitch Kessler (Steve Carell), est renvoyé par la chaîne suite à des allégations d’inconduites sexuelles. Alex se retrouve donc seule dans cette tempête et tente de garder sa tête hors de l’eau. Reese Witherspoon joue une journaliste de région qui tente de prendre du galon et de participer à la course à la coanimation du Morning Show.

See (Série télé — déjà en ligne)

La série Jour noir (vf de See) se déroule dans un futur lointain, alors que la race humaine est frappée par un virus mortel. Ceux qui ont survécu naissent désormais aveugles. Jason Momoa incarne Baba Voss, le père de jumeaux nés des siècles plus tard avec l’extraordinaire faculté de voir. Il doit protéger sa tribu d’une reine puissante et désespérée qui souhaite la mort des jumeaux. Alfre Woodard incarne Paris, le maître spirituel de Baba Voss.

Dickinson (Série télé — déjà en ligne)

Dickinson est une série humoristique qui, dans des épisodes d’une demi-heure, explore de manière audacieuse les limites de la société, des genres et de la famille à travers le regard de la jeune poète rebelle Emily Dickinson. Écrite et créée par Alena Smith, la série se déroule au 19e siècle et raconte le passage à l’âge adulte d’Emily, qui devient l’héroïne inattendue de la génération du millénaire.

Truth be told (Série télé — En ligne le 6 décembre)

Le poison de la vérité (vf de Truth be told) est une série fascinante mettant en vedette Octavia Spencer et Aaron Paul, qui ont reçu respectivement un Oscar et un Emmy. Elle explore l’obsession de l’Amérique pour les balados qui parlent de faits divers criminels et aborde des problématiques actuelles sur la vie privée, les médias et les relations raciales.

Conclusion

Apple TV+ est déjà disponible sur votre iPhone, iPad, iPod touch et Mac via l’application Apple TV. Mais ce n’est pas tout! La plateforme de diffusion est aussi accessible via le tv.apple.ca et sur les télés connectées de Samsung! Elle sera bientôt disponible sur les plateformes d’Amazon, de LG, Roku, Sony et VIZIO.

Si vous avez acheté un appareil Apple après le 10 septembre, vous pouvez bénéficier d’un an gratuit. Il vous suffit de visiter l’app TV et d’activer l’abonnement. Attention, par contre! Les clients qui annuleront leur abonnement au cours de l’année offerte perdront la durée restante sans frais.

Et si vous êtes abonné à Apple Music avec un forfait étudiantApple Music avec un forfait étudiant, Apple confirme que TV+ est inclus dans votre abonnement canadien.

Pour ceux qui n’ont pas acheté le dernier iPhone, un nouvel iPad ou un nouveau Mac, vous pouvez essayer TV+ pendant 7 jours puis vous abonner pour 5,99 $/mois, ou 49,99 $/année.

Allez-vous essayer Apple TV+?

Venez m’en parler sur Facebook, Twitter et Instagram!

Ajouter un commentaire