Plus ça change, plus c’est pareil: Ma critique des iPhone 8 et 8 Plus

Gabriel Gagnon Critiques Mobiles, Monde du sans-fil, Review Leave a Comment

Verbatim

Salut tout le monde ici Gabriel Gagnon pour GabGagnon.ca. Je vous parle aujourd’hui de la gamme iPhone 8 qui est arrivée depuis maintenant plus d’un mois et, grâce à Telus, j’ai eu la chance de m’amuser avec pendant environ la même période de temps. Voici donc ma critique de ces deux téléphones d’Apple après une analyse bien approfondie. Bienvenue sur GabGagnon.ca!

Vidéo

Musique: Sea Shells par Telic (https://telicofficial.bandcamp.com/track/sea-shells)

Design

Le design de cette lignée d’iPhone ressemble à s’y méprendre à celui du 7, du 6S et du 6. C’est la 4e génération d’iPhone qui présente les mêmes courbes, le même ratio écran:encombrement, les mêmes boutons, etc.

Les seules différences, et elles sont liées, sont dus au remplacement de l’unibody en aluminium par une bordure en métal et un dos en verre, ce qui fait que les couleurs changent. Le « space grey » est plus noir que gris, l’or ressemble plus à une combinaison de bronze et de crème et le gris a un dos blanc comme sa façade. C’est tout. En mains, c’est exactement la même chose avec un écran de 4.7 pouces pour le 8, et de 5.5 pouces pour le Plus, et les deux sont ornés de massives bordures en haut en bas. Celle du bas accueille toujours TouchID sans bouton réel, comme l’iPhone 7, et celle du haut intègre le haut-parleur, la caméra et les capteurs de luminosité et de proximité

iPhone 8 Plus and iPhone 8

Comme l’iPhone 7, le 8 n’a pas de prise jack pour écouteurs, mais l’adaptateur lightning est inclus pour brancher un bon vieux câble auxiliaire. C’est tannant, mais sans plus.

Toujours pour suivre les pas de son grand-frère, l’iPhone 8 est résistant à l’eau et à la poussière. C’est un de mes features préféré, bien honnêtement, et je vais m’en ennuyer sur mon 6S. Pouvoir utiliser son téléphone sous la pluie ou pouvoir répondre à un message texte avec ses mains mouillées sans s’inquiéter, c’est définitivement un gros plus. Apple est loin d’être la première à faire des téléphones résistants à l’eau, toutefois. Les Galaxy de Samsung sont protégés contre les éléments depuis belle lurette.

Le dos en verre permet aussi la recharge sans-fil QI.Encore une fois, Apple n’est pas la première, mais l’entreprise a une telle force de frappe qu’elle fait virer l’industrie en entier vers ce standard. Starbucks, qui intègre des tapis de chargement Powermat dans ses restaurants aux États-Unis, a annoncé après l’annonce d’Apple qu’elle allait les remplacer par des chargeurs QI. Le jour où on va pouvoir arriver n’importe où et pouvoir déposer son téléphone sur une table pour qu’il se recharge arrive plus rapidement qu’on le pense. Attention, par contre, la recharge sans-fil est bien moins rapide qu’avec un câble branché dans la prise ligtning, même avec la recharge sans-fil dite « rapide. »

Attention par contre, le verre de cet iPhone n’est pas très résistant aux égratignures. Sans les avoir brusqués ou malmenés, les deux téléphones se sont retrouvés avec de bonnes marques au dos. C’est dommage… Un étui sera vraiment nécessaire pour le garder beau.

Écran

Les iPhone 8 et 8 Plus sont équipés d’écran de la même taille que les précédents téléphones d’Apple, mais l’entreprise a quand même pris le temps de les améliorer. Les définitions restent les mêmes que la génération précédente, c’est du Retina HD selon la marque, mais c’est la gestion des couleurs qui change.

L’écran de ces nouveaux téléphones bénéficie d’une gestion de couleur étendue, ce qui permet d’afficher plus de couleurs différentes pour un rendu plus réel que jamais. Ils sont aussi équipés de la même technologie True Tone qu’on retrouve dans l’iPad Pro, ce qui ajoute énormément au confort. True Tone scan en permanence la lumière ambiante et ajuste la chaleur de l’écran en conséquence afin de ne pas dénaturer le contenu et de bénéficier d’un plus grand confort.

À l’extérieur, l’iPhone affiche un contenu plus froid, plus bleu, pour s’adapter à la lumière du soleil. À l’école ou au bureau, l’affichage sera aussi plus froid pour suivre la lumière émise par les néons. À la maison, on aura quelque chose de plus chaud et de plus confortable. C’est très subtil comme changement, mais ça ajoute un confort certain. Lorsque je regarde l’écran de mon 6S, qui est toujours au point blanc le plus neutre, j’ai l’impression qu’il est brisé…

L’écran LCD de l’iPhone 8 est définitivement le meilleur sur le marché et je préfère de loin sa gestion naturelle des couleurs à celle très flashy et saturé des Galaxy. Question de goûts. Bien hâte de voir comment l’entreprise s’en sort avec la dalle OLED de l’iPhone X!

Caméras

Là on rentre dans le vrai nouveau et l’impressionnant. QUELLES CAMÉRAS! J’ai alterné entre le 8 et le 8 Plus pour bien tester les deux et je peux vous assurer que j’avais le goût de tout photographier avec le 8 Plus tellement il attrape de beaux clichés à chaque fois. Le module à deux caméras permet de faire un Zoom 2X sans perte de qualité et permet aussi d’activer le mode Portrait. Ce que ça fait ce mode là, c’est que ça détecte le sujet principal de la scène, ça calcul sa profondeur par rapport à l’arrière-plan, et ça rend flou celui-ci. Sur l’iPhone 7, c’était en bêta. Sur l’iPhone 8, c’est définitivement amélioré et le découpage est beaucoup plus naturel. J’adore ça.

Il y a par contre un bémol. Les nouveaux modes éclairage de portrait sont bien souvent complètement dégueulasses. Je n’ai pas réussi à prendre un seul beau cliché en mode lumière de scène ou lumière de scène mono. C’est mal découpé et ça donne des résultats très étranges. Ceux-ci sont toujours en bêta, et ça paraît.

Les photos tirées de ces téléphones sont toujours impeccables. En situation de faible luminosité, face à une lumière naturelle parfaite, sous un ciel gris, peu importe. Les photos que j’ai prises avec l’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus sont bien définies, les couleurs sont naturelles, on peut travailler avec pour changer l’ambiance et elles sont très facilement utilisables pour un article sur le Web. J’ai pris les photos de ma critique de l’Essential Phone avec ces téléphones.

En vidéo, Apple est encore une fois excellente. Ces nouveaux téléphones sont capables de filmer maintenant en 4K à 60 images par seconde au lieu de 30, et du 1080p pouvant aller jusqu’à 240 images par seconde pour un impressionnant ralenti. Du solide.

Les fonctions Live Photos et HDR sont toutes les deux présentes et améliorées. Le HDR est par ailleurs par défaut mis en mode automatique et c’est l’iPhone qui le gère maintenant. Le processeur A11 calcul les paramètres de la scène et décide si oui ou non il met le HDR. Si on veut retrouver le mode manuel, ça se passe dans les réglages du téléphone, et non plus via l’app caméra. L’entreprise a visiblement confiance en ces améliorations.

L’autre différence du 8 par rapport au 7, c’est que la caméra unique du 8 est maintenant stabilisée optiquement. Les photos floues et remplies de bruit numérique sont donc chose du passé. C’était réservé auparavant à la version Plus. Par contre, contrairement à l’iPhone X, seule la caméra grand-angle est stabilisée sur le 8 Plus. Pas le téléobjectif.

Performances

L’iPhone 8 est équipé du processeur A11, le plus rapide jamais conçu pour un téléphone. Il bat à plate couture son concurrent de Qualcomm, le Snapdragon 835, et est même plus puissant qu’un MacBook. Vous aviez bien compris. Ses performances ne font pas que s’approcher d’un ordinateur, elles les dépassent!

Bon, c’est bien plaisant pour les geeks de ce monde tous ces chiffres, mais à l’utilisation, ça change quoi? En fait, pas grand-chose. iOS est toujours excellent pour gérer les applications et ses performances et il n’y a pas de grands bonds en avant pour des apps comme Twitter, Facebook, Instagram, etc. Je n’ai pas envie de lancer mon 6S par la fenêtre après avoir utilisé le 8.

L’A11 a 2 cœurs ultrarapides pour les tâches lourdes et 4 cœurs d’efficience pour l’utilisation normale. On a donc toujours des performances égales, peu importe le contexte. Ça aide aussi énormément à avoir un processeur méga rapide, sans tirer trop de jus de la batterie. L’entreprise californienne est passée maître dans l’art de la confection de processeurs performants, et ça, tous les experts du domaine sont en accord. Reste à voir si elle va un jour transposer ses prouesses sur la gamme Mac. Je ne dirais pas non!

Là où ça change, c’est que cet A11 est Bionic. Un beau terme marketing pour dire que cette puce est muni d’un co processeur dédié à la réalité virtuelle et à l’apprentissage-machine. Les développeurs peuvent tirer profit de cette amélioration grâce à l’API CoreML qui facilite l’intégration de processus d’apprentissage-machine.

La puce graphique conçue par Apple, une première, est aussi beaucoup plus rapide que celle présente dans l’iPhone 7, ce qui permet de déployer toutes les capacités de la réalité augmentée et des jeux exigeants.

Batterie

Avec toutes ces améliorations au niveau de la vitesse du processeur on pourrait s’attendre à une baisse de l’autonomie. En fait, non. J’ai une autonomie équivalente à celle de l’iPhone 6S, c’est-à-dire une journée complète d’utilisation, avec le 8 malgré une batterie plus petite. Je ne peux pas me passer du passage à la case recharge le soir venu si je veux l’utiliser le lendemain, par contre. L’iPhone 8 Plus, grâce à son énorme batterie, me permet facilement d’atteindre la journée et demie d’utilisation. Si vous voulez un téléphone qui dure, c’est vers la version Plus qu’il faut se tourner.

Expérience utilisateur

Si vous cherchez un téléphone qui offre une nouvelle expérience utilisateur, ce n’est clairement pas vers l’iPhone 8 qu’il faut vous tourner. iOS 11 est identique à celui qu’on retrouve dans les anciens appareils, les applications sont les mêmes (et elles sont toujours d’excellente qualité), la grille d’icône ne change pas, ni la gestion chaotique des notifications.

C’est à la fois la grande force de l’iPhone et son grand défaut, cette situation. iOS est prévisible, constant, simple, rassurant tout en étant de plus en plus puissant et capable. Reste qu’il ne surprend pas, sauf peut-être avec l’iPhone X qui intègre de tout nouveaux modes d’interactions. Les admirateurs d’Android n’aiment pas cette fermeture et les contraintes d’utilisation imposées par Apple. Les admirateurs d’Apple aiment ne pas avoir à gérer leur appareil. Ils aiment n’avoir qu’à s’en servir.

Bref, l’iPhone 8 reste… un iPhone!

Instagram: Gab_Gagnon

Verdict final: On achète un iPhone 8?

L’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus se retrouvent dans une drôle de position. Ils sont principalement destinés aux gens qui ont un contrat de 2 ans qui achèvent et qui veulent acheter un téléphone connu et fiable. Aux États-Unis, c’est celui-ci qui est offert normalement aux gens qui sont sur un paiement mensuel et qui peuvent changer de téléphone chaque année. Par contre, il est muni d’un design qui date et qui n’est clairement plus au goût du jour, d’un écran très petit pour son énorme encombrement, surtout pour le 8 Plus, mais avec une fiche technique digne d’un champion de sa catégorie, la même que l’iPhone X.

C’est un excellent téléphone, en fait. C’est la Corolla ou la Civic des smartphones. Pas de flafla, pas des fonctions impressionnantes, mais ce qu’il fait, il le fait extrêmement bien.

L’iPhone X, par contre, c’est la grosse nouveauté. Et je vais en faire la critique très bientôt.

Si tu as des questions, n’hésite pas à me les poser sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram ou bien sûr, au www.GabGagnon.ca.

Fondateur de GabGagnon.ca. J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!