[Critique] Le Pixel 4 n’arrive pas à la cheville de l’iPhone 11

Gabriel Gagnon Critiques Mobiles, Monde du sans-fil, Review Leave a Comment

Ça fait maintenant trois mois que j’ai en main un Pixel 4 de Google. Qu’est-ce que je retiens de ces 90 jours d’utilisation? Qu’il n’arrive pas à la cheville de ses concurrents sur de nombreux points, malgré plusieurs qualités. Voici la critique du téléphone de Google qui est censé jouer dans la même cour que l’iPhone 11 et le Galaxy S10.

Où sont les designers chez Google?

Qu’on se le dise tout de suite, le Pixel 4 n’est pas joli. Le design est déséquilibré et sans substance. Sur la face avant du plus petit téléphone, on retrouve un écran de 5,7 pouces. La version XL est munie d’un écran de 6,3 pouces. Ces dalles atteignent presque complètement le bas du châssis. Par contre, ça se gâte en haut où on retrouve une grosse bordure qui rend le tout bien peu harmonieux.

Cette bordure cache toutefois un beau condensé de technologie dont le haut-parleur, une caméra frontale, un système de reconnaissance faciale et un radar. Oui, un radar! On y reviendra.

Au dos, c’est la même chanson ennuyante, mais c’est un peu plus raffiné. La version testée est Juste noire (c’est le nom de la couleur) et c’est la seule avec un dos en verre lustré. Toutes les autres couleurs sont en verre mat. Choix étrange, sachant que la bordure d’aluminium autour est matte… Les seules marques visibles de ce côté sont celles de la caméra et du logo Google. 

Le géant de la recherche a toutefois essayé de mettre un peu de vie à ce téléphone en offrant deux autres versions colorées assez sympathiques. On peut le trouver en Franchement blanc et en Vraiment orange. La tradition des boutons colorés se poursuit avec un bouton power blanc pour le Pixel noir, un bouton orange pour le blanc et un bouton rosé pour l’orangé.

Image : Google

Vous l’avez remarqué j’en suis certain, le module de caméra est immanquable. Gros et carré, on pourrait croire qu’il cache un imposant module à 3, voir 4 caméras! Et bien non, puisque Google ne lui a fourni que 2 lentilles. Pourquoi tout cet espace utilisé? C’est une bonne question que je me pose aussi.

On a plus l’impression que Google a voulu suivre la tendance récente qui met tout l’accent du design sur les caméras. Un peu comme l’iPhone 11 et le 11 Pro avec leurs énormes modules.

Côté prise en main, c’est un appareil assez agréable à utiliser. Très léger et peu glissant, il est confortable et bien balancé. Je ne l’ai pas inséré dans un étui depuis que je l’ai en ma possession et je n’ai jamais eu peur de l’échapper ou qu’il me glisse des mains. C’est autre chose quand on le pose sur une table ou une tablette, toutefois. La version lustrée noire est un véritable pain de savon et glisse à la moindre occasion. Je n’ai jamais réussi à le garder toute une nuit sur un chargeur sans-fil sans qu’il ne se lance bruyamment par terre en plein milieu de mon sommeil. Doux réveil.

Google est assez incompréhensible ici. La décision d’achat d’un téléphone intelligent se prend presque toujours devant le présentoir d’un fournisseur de service. À côté des Galaxy Note 10 et S10, des iPhone 11 et 11 Pro ou d’un Huawei P30, non seulement le Pixel 4 ne se démarque pas, ce qui n’est pas si grave en soi, il est en plus franchement moins joli que la concurrence.

Image : Huawei

Un écran de bonne qualité

Les dalles de 5,7 pouces et de 6,3 pouces sont de bonne qualité, mais encore une fois elles n’arrivent pas à battre les écrans Super AMOLED de Samsung et l’excellente dalle OLED d’Apple introduite avec l’iPhone X. Même l’écran LCD de l’iPhone 11 fait mieux.

Les couleurs sont jolies et vibrantes et les noirs profonds, mais la luminosité est assez insuffisante. En plein soleil, l’iPhone 11 Pro est infiniment plus agréable à regarder que le Pixel 4, par exemple.

J’ai un protecteur d’écran en verre trempé sur mon iPhone et malgré tout, il est beaucoup plus agréable à utiliser en pleine lumière que le Pixel 4. Ne le comparons pas avec un Note 10, ça serait triste pour le téléphone de Google.

On doit tout de même donner un gros point au Pixel pour la pertinence de son écran toujours allumé. Quand on ne l’utilise pas, le téléphone affiche presque en permanence l’heure, la date, la température extérieure, les icônes des dernières notifications reçues et, si la fonction est activée, le titre de la chanson qui joue actuellement à l’endroit où vous vous trouvez. Je dis presque en permanence parce que si on est loin du téléphone, le radar intégré le sait et éteint l’écran. Si on approche notre main, les couleurs apparaissent et le téléphone reprend vie.

Un logiciel impeccable

D’ailleurs, ce genre de fonctions font probablement tous les avantages d’un Pixel par rapport à un autre téléphone Android. L’intégration du logiciel et du matériel peut faire de bien belles choses, à ce qui paraît! 

Par exemple, on peut activer l’Assistant Google en appuyant fermement sur les bordures de l’appareil. À l’opposé du concept, on peut aussi le contrôler sans toucher l’écran grâce à un système de radar compliqué, mais assez simple à utiliser. Il n’y a en effet que quelques actions précises de disponibles.

  • Approchez votre main du téléphone quand vous recevez un appel et le son diminue
  • Faites aller votre main au-dessus du téléphone quand une alarme ou un minuteur sonne pour l’arrêter
  • Faites aller votre main vers la gauche ou la droite quand une chanson joue pour aller à la piste précédente ou suivante

C’est à peu près tout. Il n’y a pas mille et une fonctions de disponibles pour le moment avec Motion Sense, le nom officiel de la fonction. C’est peut-être aussi une bonne chose puisque l’efficacité est assez aléatoire. Il faut vraiment être à la bonne distance et effectuer le bon mouvement, précisément, pour qu’il soit reconnu. Sinon, on ne fait que bouger sa main dans le vide pour rien et on n’est pas plus avancé.

La sécurité laisse à désirer

C’est probablement le plus gros point faible de ce Google Pixel 4. Les seuls moyens de le déverrouiller sont le code, le mot de passe, le dessin et la reconnaissance faciale. Comme l’iPhone, vous me direz! Oui! Sauf que l’iPhone a un gros avantage sur le Pixel : il ne peut pas se déverrouiller s’il ne voit pas vos yeux ouverts. 

C’est assez étrange, et inacceptable, que le téléphone de Google puisse être déverrouillé sans même demander un minimum d’attention de votre part. En plus, par défaut, l’écran de verrouillage est complètement escamoté quand le visage est reconnu. Ça veut donc dire qu’en théorie, un voleur, ou quelqu’un avec des intentions douteuses, pourrait prendre votre téléphone pendant que vous dormez, n’aurait qu’à le mettre devant votre visage et partir immédiatement avec sans se poser d’autres questions. C’est dangereux et irresponsable de la firme de Mountain View de livrer un téléphone avec ce genre de trou de sécurité.

Google affirme que l’option de la reconnaissance des yeux arrivera dans une mise à jour ultérieure. Le téléphone est sorti en novembre 2019 et on l’attend toujours.

Toujours un des meilleurs en photo

Que serait un Pixel sans une excellente caméra? Probablement juste un autre smartphone qui se perd dans la masse. Par chance, Google équipe son téléphone de capteurs photo et de logiciels de traitement de l’image excellents. 

Le Pixel 4 respecte encore une fois ses promesses et offre une qualité de clichés presque parfaite. Par contre, si le 3 gagnait clairement la palme contre l’iPhone XS et le Galaxy S10, la comparaison est moins claire entre le 11 Pro et le Pixel 4.

Journée d’hiver en plein soleil avec le Google Pixel 4 :

La même photo prise avec l’iPhone 11 Pro Max :

On remarque ici que l’iPhone sature un peu plus les couleurs. Le ciel est plus foncé que sur la photo captée par le Pixel. Cette dernière est plus fidèle à la réalité.

En conditions de faible luminosité, c’est l’iPhone 11 Pro qui remporte la manche avec un résultat excellent et très fidèle. 

Pixel 4, faible lumière :

iPhone 11 Pro Max, faible lumière :

À titre de comparaison, la version du Galaxy Note 9 n’a rien à voir… Regardez ce mauve partout…

Par contre, le Pixel est doté d’un mode ciel de nuit (Astrophotography) qui permet de capturer les étoiles. Ça donne des résultats excellents et impressionnants!

Image : Google

Malgré la qualité des photos qui sortent du Pixel, je suis assez déçu que Google ait préféré le zoom pour sa seconde caméra plutôt qu’un objectif grand angle. Le plaisir de prendre des photos qui capturent toute la largeur d’une scène est beaucoup plus grand que celui de zoomer un peu…

Pourquoi une batterie si médiocre?

Google. Il faut qu’on se parle. On ne peut pas, en 2020, arriver sur le marché avec un téléphone intelligent muni d’une batterie aussi médiocre que celle du Pixel 4. C’est inacceptable.

Le téléphone de taille normale a de la difficulté à tenir une journée complète en utilisation normale. Rien d’extravagant, juste des textos, des courriels, un peu de réseaux sociaux et de vidéos YouTube. Mon iPhone X, qui n’était pas reconnu pour sa grosse batterie, était capable au moins de terminer la journée sans trop de problèmes. La comparaison est encore plus ridicule quand on regarde l’iPhone 11 ou le Galaxy S10, deux téléphones qui ont non seulement de grands écrans et de puissants processeurs, mais aussi une autonomie plus qu’acceptable! Mon iPhone 11 Pro Max peut durer deux jours. Le Pixel 4 XL arrive à peine à survivre à une journée de 8 h 00 à minuit…

Conclusion : Vous êtes mieux ailleurs…

Je dois avouer que je suis triste. Je m’attendais à vraiment mieux de la part du géant de Mountainview… Malgré une caméra impressionnante, le Pixel 4 ne se compare même plus aux autres flagships sur le marché. Même que l’iPhone 11 et l’iPhone 11 Pro Max sont munis d’un module de caméras qui rivalisent très facilement avec celui du téléphone de Google. Son avance a fondu cette année.

On dirait que Google a un peu laissé tomber ses ambitions avec ce téléphone. Design plus ou moins réussi, batterie toute petite, système de reconnaissance faciale incomplet, caméras qui mériteraient quelques ajustements… Si vous êtes sur le marché pour un nouveau téléphone Android, je vous conseille fortement de vous diriger vers un Galaxy S10, un Galaxy Note 10 ou même un Huawei P30 Pro. Le Pixel 4 de Google n’est pas à la hauteur.

 

Ajouter un commentaire