Respirer connecté : Le purificateur d’air HomeKit de VOCOlinc

Gabriel Gagnon Maison intelligente, Review, Test Leave a Comment

J’utilise depuis un peu plus d’un mois le PureFlow de VOCOlinc, un purificateur d’air connecté qui s’intègre à HomeKit. Bon, certains pourraient croire qu’un purificateur d’air, c’est un gadget inutile. Pas si vite! On sait tous que l’air des villes est pollué par le gaz carbonique des voitures, l’industrie chimique, et le pouche-pouche en cacane… les bouches d’égout ou encore par la moisissure des poubelles qui traînent.

« L’OMS explique que les petites particules et les particules fines contenues dans l’air — du sulfate, des nitrates et du carbone noir — sont particulièrement nocives pour la santé humaine parce qu’elles pénètrent profondément dans les poumons et le système cardiovasculaire humain », peut-on lire sur le site de Radio-Canada.

Sauf que, la pollution extérieure n’est pas le seul danger qui guette notre système respiratoire! L’air de notre maison comporterait de véritables ilots de pollution qui peuvent mettre à mal notre santé. Les résidus de cuisson, les produits chimiques, les restants de combustion émettent tous des polluants qu’on respire. Pire, dans un bloc-appartements, on ne contrôle pas nécessairement ce qui remonte chez soi, encore moins ce que les voisins font chez eux. Je pourrais vous en parler longtemps.

Qu’est-ce qu’un purificateur d’air?

Le PureFlow, comme tous les purificateurs d’air, est une boîte qui contient un (ou des) ventilateur(s) ainsi qu’un (ou des) filtre(s). Son seul travail, c’est de faire passer l’air dans les filtres et de souffler l’air filtré. Simple, non?

Tous les purificateurs ne sont pas construits égaux. Certains ont des filtres plus efficaces que d’autres. Si vous magasinez un produit de cette catégorie, assurez-vous d’en choisir un équipé d’un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air, ou filtration de particules à haute efficacité). Certaines machines proposent même de détruire (supposément) tous les virus et toutes les bactéries à l’aide de lampes UV. Mais pour une maison, un filtre HEPA est la solution idéale et toutes les particules d’allergènes et la majorité des odeurs déplaisantes seront filtrées.

Que penser du PureFlow de VOCOlinc?

L’entreprise VOCOlinc se taille une place de choix dans le marché des produits abordables pour la maison connectée. Inconnue il y a quelques années, presque tous les amateurs des solutions adaptées à l’écosystème HomeKit d’Apple pourraient vous dire qu’ils connaissent maintenant la marque. Elle est d’ailleurs la première (et au moment d’écrire ces lignes, la seule) à vendre un purificateur d’air compatible HomeKit en Amérique du Nord. Comme je cherchais une solution adaptée à ma maison intelligente, le PureFlow était ma meilleure option.

Design : sobre et fonctionnel

Entendons-nous. Un appareil de ce type s’intègre rarement bien à un décor intérieur. C’est imposant et toujours placé bien à la vue de tous. On doit en effet s’assurer que le positionnement du purificateur est stratégique et que le plus d’air possible circule autour. Ceci étant dit, je vous conseille évidemment d’en trouver un qui a bon look, parce que vous le verrez souvent.

Je trouve le design, tout en plastique, du PureFlow assez réussi. Très carré, il est sobre et, malgré tout ce que j’ai écrit dans le paragraphe précédent, il se fond assez bien dans le décor de mon appartement… Même si sa hauteur de 56 cm (ou presque 2 pieds) et sa largeur de 29 cm (ou presque 1 pied) semblent imposantes, ce n’est pas du tout gênant pour une cuisine ou un salon de bonne taille. Vous devrez d’ailleurs vous assurer que les entrées d’air disposent d’un dégagement d’au moins 45 cm (ou 1,5 pied). Il y en a deux, une de chaque côté, c’est donc à considérer dans la planification de son installation. La sortie d’air se trouve sur le dessus, sous une grille en forme de vagues qui ressort très bien.

Sur la face avant de l’appareil, un imposant, et très brillant, écran LCD est installé et est combiné à une barre DEL qui change de couleur selon la qualité de l’air ambiant. Par chance, l’écran s’éteint lorsque l’appareil est en mode nuit et sa luminosité peut être réglée indépendamment du reste. Un mode automatique existe, mais je ne l’aime pas vraiment. Les changements de luminosité sont très lents et saccadés, et peu stables. L’écran donne l’impression de vibrer. En mode manuel, je n’ai pas ce problème.

En résumé : Ce purificateur d’air est sobre et ses courbes simples permettent de le placer n’importe où sans trop gêner. Faites toutefois attention à lui laisser assez d’espace pour respirer.

Efficace rapidement

Le PureFlow de VOCOlinc est conçu pour bien fonctionner dans une pièce de 60 m2, soit 695 pieds2, selon le constructeur. C’est l’équivalent de cette minimaison. C’est donc parfait pour un appartement en ville, mais ne le sera probablement pas pour une maison de banlieue.

Alors, est-ce qu’il est efficace, ce purificateur d’air? Sans détour… Absolument! Nous avions un problème d’odeur de cigarette, et grâce à l’ajout du PureFlow dans notre logement, on respire beaucoup mieux! Le soir venu, quand les odeurs remontent dans notre appartement, on demande à Siri de purifier l’air et en un peu plus d’une heure, tout l’air de la cuisine est filtré et l’odeur est disparue. C’est aussi très pratique pour faire disparaître rapidement les odeurs de cuisson… et de nourriture brûlée!

Le système de filtration en trois étapes du PureFlow est la clé de son efficacité. Le premier mûr, le « pré-filtre » attrape les grosses particules, comme la poussière de maison, les allergènes, le poil des animaux, etc. La seconde étape, le filtre HEPA, est conçue pour filtrer les bactéries et la fumée. Le dernier filtre, en charbon activé, sert à capter les composés organiques volatils (les produits chimiques) et différentes odeurs qui se promènent chez vous, comme celles des animaux!

Au niveau du bruit émis, je n’ai pas grand-chose à redire. À sa vitesse la plus basse (il y en a 5), on ne l’entend absolument pas. À 100 %, on entend pas mal d’air bouger, mais pas vraiment de bruit de moteur électrique. Beaucoup moins bruyant qu’une fan de cuisine, ou qu’un ventilateur sur pied.

Une connexion solide et utile

Un de mes critères de recherche était l’intégration à HomeKit. Par contre, comme j’ai découvert que VOCOlinc est la seule entreprise à offrir un appareil compatible avec l’écosystème d’Apple en Amérique du Nord, mes horizons se sont ouverts. Si j’avais lu trop de retours négatifs, je ne me serais pas laissé tenter par le PureFlow et un purificateur sans connexion se serait ajouté à mon domicile.

Pour justifier sa connexion intelligente, le PureFlow est non seulement compatible avec Siri, mais il est aussi muni de capteurs d’état reconnus par HomeKit. Le purificateur affiche dans l’application Domicile la température ambiante, le taux d’humidité et le niveau de qualité de l’air.

Ces données permettent d’ailleurs de créer des automatisations liées à d’autres appareils HomeKit. Cet été, par exemple, je pourrai programmer les climatiseurs de l’appartement afin qu’ils s’allument si la température ambiante monte à plus de 21 °C. Ils ne sont pas connectés, mais ils sont branchés sur des prises intelligentes qui peuvent s’allumer et s’éteindre selon des commandes d’automatisation. Évidemment, il est aussi possible de demander au purificateur de s’allumer lorsque le niveau de qualité d’air descend sous un certain niveau.

Parlant de connexion intelligente, celle qui lie le PureFlow à mon réseau est très stable. Je n’ai eu aucun problème de déconnexion ou d’absence de réponse depuis son achat. Je l’ai programmé une seule fois dans l’app Domicile à son déballage, il s’est connecté au réseau Wi-Fi, et il l’est depuis ce temps, sans aucun autre effort. Même pas besoin de passerelle! Si vous voulez que vos automatisations puissent fonctionner en votre absence, vous aurez quand même besoin d’un Apple TV 4, d’un HomePod, d’un HomePod mini ou d’un iPad toujours allumé à la maison, comme c’est le cas pour tous les autres appareils HomeKit.

Un HomePod peut être utile pour allumer ou éteindre le VOCOlinc PureFlow avec sa voix, mais il n’est pas obligatoire. L’entreprise s’est assurée de le rendre compatible avec les deux autres assistants vocaux populaires : Le Google Assistant et Alexa d’Amazon. Vous pouvez donc le faire fonctionner avec votre Google Home ou votre Echo, ou simplement avec l’application VOCOlinc. Cette dernière est toutefois très laide et peu agréable à utiliser, mais elle fonctionne bien.

Sachez aussi que pour modifier la vitesse du ventilateur avec Siri, il faut fonctionner en pourcentages, mais seulement à coups de 20 %. Il y a cinq vitesses, donc la première est à 20 %, la deuxième à 40 %, etc. Et même s’il existe bel et bien un mode Nuit qui éteint l’écran et ralentit le ventilateur, je n’ai pas trouvé comment l’activer avec Siri, ni avec une automatisation. Mais comme il est placé dans la cuisine chez moi, ça ne me dérange pas vraiment.

Conclusion : On achète le PureFlow de VOCOlinc?

Alors, qu’est-ce que je retiens de mon expérience avec le purificateur d’air PureFlow de VOCOlinc? Est-ce un bon produit? La réponse est claire : oui! Si vous recherchez le moyen de mieux respirer chez vous, surtout en hiver alors que toutes les fenêtres sont fermées et qu’on ventile peu notre chez-soi, cet appareil est excellent. Très simple d’utilisation, il permet d’automatiser sa maison de façon très poussée et est stable et fiable. Je n’ai pas grand-chose à dire contre ce produit.

Mais malgré toutes ses qualités, il n’est peut-être pas fait pour vous, non plus. La connexion avec votre écosystème de maison intelligente est utile seulement si… vous avez des accessoires de maison intelligente et le moyen de les contrôler, comme un Google Home, un HomePod un Echo ou un téléphone intelligent iOS ou Android.

Et son plus grand défaut, c’est son prix. On paye cher pour cette connectivité, surtout qu’il est le seul compatible HomeKit disponible ici. Comptez 300 $ + taxes pour vous le procurer chez Best Buy. Si vous croyez qu’il est fait pour vous et que le prix ne vous effraie pas, allez-y! Le PureFlow de VOCOlinc est une excellente machine.

Ne manquez aucun article de GabGagnon.ca! Cliquez « J’aime » sur la page Facebook, abonnez-vous au compte Instagram et suivez-moi sur Twitter!

Retrouvez-moi chaque semaine à la barre du balado d’actualité Le Matinal de Ceci n’est pas un média, disponible tous les mardis, dès 7 h 00 en balado, et diffusé à 9 h 00 à CFAK 88,3 FM à Sherbrooke!

 

Ajouter un commentaire