Démo de l’Apple Watch au Apple Store Sainte-Catherine

Gabriel Gagnon Opinion Leave a Comment

Lundi, je suis allé avec mon bon ami Alexis (allez voir sa chaîne Youtube!) à Montréal sur la rue Sainte-Catherine avec comme objectif d’aller essayer l’Apple Watch. Nous avions un rendez-vous à 20h30, mais comme nous étions à Montréal, se stationner était un vrai défi. Arrivé à 20h40, nous avons pu reprendre un rendez-vous sur place à 20h45.

L’expérience

L’expérience en magasin fut très agréable. J’ai été accueilli par un vendeur très sympathique qui m’a demandé si j’avais un rendez-vous après que je lui ai parlé de l’Apple Watch. Il m’a dirigé vers une autre vendeuse qui allait s’occuper de moi, elle aussi très sympathique. Elle m’a demandé quelles montres je voudrais essayer et nous nous sommes dirigés vers la table de présentation. La table est assez banale, c’est une table de Apple Store, avec des tapis. C’est au moment où on se dit ça que la vendeuse approche son terminal de paiement du rebord et que celui-ci déverrouille un tiroir secret rempli de montres Apple.watch11

Elle prend ensuite bien le temps de nous montrer toutes les variantes possibles de la montre, sauf l’Edition (en or, à 15 000$) qui est cachée quelque part. Ce qui est plaisant, c’est que justement, on ne fait pas que les voir! Apple a réussi à rendre l’achat d’un appareil électronique très personnel. Elle a compris qu’on n’achète pas une montre comme un ordinateur. Tout le monde se fou d’avoir le même iPhone ou le même Mac que son voisin, mais une montre, c’est l’expression de son style, de ses goûts pour la simple raison qu’on la porte sur soit. Si on s’achète une Moto 360 (que j’adore, d’ailleurs), on va chez Best Buy, on va chercher la boîte dans un rack, et on passe à la caisse. C’est plus qu’impersonnel!

La montre

J’étais sceptique. Franchement, sur les photos, elle a l’air grosse et très carrée. Mais retenez une chose, il faut la voir en vraie pour se faire une idée parce que finalement, l’Apple Watch est une réussite côté design. Elle est vraiment minuscule, de un, et de deux, elle est vraiment bien construite. Si on la compare à ma Moto 360, même le plus gros modèle semble petit! Et pourtant, l’Apple Watch a un plus gros écran que toutes les montres connectées!

Quant à la qualité de fabrication, on ne peut pas dire que ce n’est pas un produit Apple. Qu’on les aime ou pas, on ne peut pas dire qu’ils ne font pas des produits de qualités ou qu’ils ne sont pas bien construits. Ma préférée, c’est l’Apple Watch Sport en aluminium noir. Elle est simplement magnifique. Le bracelet sport est étrangement confortable, pour un bracelet en caoutchouc, et il est étrangement joli, en plus.

apple-watch-sportsPersonnellement, j’ai toujours aimé les montres noires. J’ai toujours trouvé qu’elles avaient l’air distinguées. Alors, même si la version Sport de la Watch n’est “qu’en” aluminium, elle a tout de même un look premium et elle semble d’une très grande qualité. Autre excellent point pour la montre de Cupertino, son système d’attache pour les bracelets est franchement bien foutu. Une pression sur un bouton et on peut le glisser. Hop, en un clin d’oeil on passe d’une montre “Sport” à une montre distinguée avec un bracelet en cuir ou en métal. Bravo, Apple!

WatchOS

Deux mots peuvent décrire le système d’exploitation de la montre: lent et étrange. C’est un tout nouvel OS, j’en conviens, et après une plus longue utilisation, probablement que tout devient naturel. Par contre, pour les 15 minutes durant lesquelles j’ai joué avec, le système semblait manquer de réactivité (et il n’y avait même pas d’apps d’installées). Apple confirme l’arrivée d’une mise à jour dès le lancement de la montre (le 24 avril) pour améliorer la réactivité de la chose, mais on n’est pas là, pour le moment.

Capture d’écran 2015-04-15 à 01.02.36

Pourquoi étrange? Parce que je ne veux pas dire compliqué. L’OS est pas compliqué en soit. Il est nouveau et il y a beaucoup d’actions possibles. Par contre, la majorité est évidente et naturelle. Rouler la couronne pour défiler: évident. Peser sur le bouton dessous pour aller à ses contacts préférés: moins évident. Encore une fois, c’est un nouvel OS et je n’ai joué avec que pendant 15 minutes. Je ne peux pas vraiment me prononcer sur son ergonomie.

Par contre, ce qu’ont voit le plus, le cadran, c’est magnifiquement bien fait. L’équipe responsable de la montre chez Apple a compris qu’elle devait remplir un rôle mieux que quoi que ce soit: être une montre. On a le choix entre plusieurs cadrans, qui sont tous très beaux, et on peut les modifier à souhait pour avoir toute sorte d’infos utiles. La montre devient ainsi un véritable centre d’info pour une panoplie de facette de notre vie. On lève le poignet et d’un seul coup d’oeil, sans ouvrir d’app, on sait à quelle heure est notre prochaine réunion, combien il fait dehors, si je dois prendre mon parapluie, si j’ai assez bougé, etc. Je vous l’accorde, celui de Mickey est hideux. Mais bon, on ne peut pas être parfait!applewatchface

Le mot de la fin

J’adore quand un nouveau marché est créé et Apple semble adorer sauter à pieds joints dans un nouveau marché. L’Apple Watch est la première version d’un appareil qui semble prendre beaucoup de place dans le futur d’Apple, selon ses dires. Par contre, c’est exactement ça, une première version. D’un côté comme de l’autre (Google avec son Android Wear), on se cherche. Google met l’emphase sur sa technologie Google Now et sur les notifications, tandis qu’Apple veut reproduire la recette qui a fait que l’iPhone est aujourd’hui le méga succès qu’on connait, les apps. C’est la seule raison pourquoi WatchOS a un homescreen et pas Android Wear. Les développeurs auront, en plus, accès à toute la puissance de la montre (son processeur (S1) est, semble-t-il, très puissant pour une montre!) avec la possibilité de créer des apps natives un peu plus tard dans l’année. En effet, des problèmes d’autonomie empêcheraient Apple d’ouvrir cette possibilité.

Bref, c’est vraiment une excellente période pour être fan de techno. Tout le monde se bouscule pour sortir LE gadget qui va tout changer et c’est malade. J’ai l’impression qu’on n’a pas fini d’être impressionné par ces entreprises!

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!