Instagram Stories

Instagram Stories: ça c’est non, Facebook

Gabriel Gagnon Applications, Nouvelles, Opinion Leave a Comment

Avant Instagram, personne ne se doutait qu’on pourrait un jour avoir un réseau social uniquement de photos, et qu’il soit viable. Aujourd’hui, Instagram a plus de 500 millions de membres actifs, est le deuxième réseau social en importance au monde et est adoré par beaucoup grâce à sa simplicité et à ses fameux filtres qui permettent de modifier rapidement ses photos.

Avant Snapchat, personne n’avait eu l’idée d’une application qui partage des photos et qui les fait disparaître. Aujourd’hui, Snapchat vaut 20 milliards de dollars et est le réseau social qui chamboule tout.

Un concept avec un air de déjà-vu

Instagram a annoncé cette semaine l’arrivée d’une « nouvelle » fonction : les Instagram Stories. Le mot « nouvelle » prend définitivement des guillemets. Snapchat a introduit le concept des Stories en 2013 (il y a 3 ans!) pour pallier à un problème : les gens voulaient un bouton « envoyer à tous » pour partager leurs snaps rapidement à tous leurs contacts. Snapchat a toujours refusé, affirmant que cela allait à l’encontre des principes de base de l’application. La jeune entreprise a donc trouvé le moyen intéressant de créer un « feed » public de photos pour les partager, avec à l’époque, son cercle d’amis, et aujourd’hui pas mal tout le monde.

Les Stories de Snapchat sont probablement devenues les éléments les plus vivants et intéressants du réseau social. Mes amis partagent leur quotidien, leurs grands événements, leurs voyages, les médias ont leur compte et partagent des nouvelles, des événements inaccessibles au public, des aperçus derrière les décors (Radio-Canada, The Verge, etc.) et les marques font leur place pour créer du contenu innovant (Apple Music, par exemple) pour leurs clients.

L’entreprise a même poussé le concept encore plus loin en créant une section dédiée aux médias pour qu’ils puissent publier textes, photos et vidéos et ainsi atteindre un public beaucoup plus jeune que via les canaux traditionnels. La section Discover est devenue la principale source de revenus de la petite entreprise.

Une histoire de milliards

En 2014, Facebook a tenté d’acheter Snapchat. Evan Spiegel, le CEO de Snapchat, a rejeté l’offre. Notre premier réflexe est de penser que le montant n’était probablement pas assez élevé. Que diriez-vous si je vous disais que l’offre de Facebook était de 3 milliards de dollars? Oui oui! Snapchat a refusé de se faire acheter par Facebook pour 3 000 000 000 $, parce que selon lui, c’est plus excitant de construire une véritable entreprise rentable que de se faire racheter et de ne devenir qu’une fonction d’une application existante.

Facebook, quant à lui, tente depuis ce temps de trouver LA nouvelle application qui allait tuer Snapchat et ramener ces admirateurs de partage instantané dans son giron. Le géant du social a tenté avec Slingshot, Poke et Riff et, malheureusement pour lui, toutes ces tentatives ont échoués.

Par contre, Facebook est aussi propriétaire du plus grand réseau social de partage d’images au monde. Pourquoi donc ne pas avoir pensé à l’exploiter?

Instagram Stories à la rescousse

Voilà donc une occasion en or d’exploiter gratuitement le succès de son concurrent pour attirer du monde chez soi. Instagram a littéralement fait un copier-coller de la fonction la plus populaire d’une entreprise concurrente, Snapchat, pour l’implanter dans son application.

L’immense avantage qu’a Instagram sur son concurrent, c’est que son application est déjà utilisée par des centaines de millions de personnes et, surtout, que Snapchat fait peur aux utilisateurs moins expérimentés. On le sait tous, l’interface de l’application au fantôme n’est pas la plus intuitive ni la plus jolie. On sait aussi que celle de l’application au logo étrange est hypersimple. En plus, l’intégration des Instagram Stories saute au visage et la création de celles-ci est toute aussi simple. On appuie sur un bouton pour en créer une et pour voir celles des gens qui nous intéressent, on touche leur visage dans une barre plus que visible au premier regard.

Instagram Stories iOS

Même l’interface de capture est sensiblement identique.

Instagram Stories iOS

J’en pense quoi?

Personnellement, je trouve le move dégueulasse de la part d’Instagram. Copier une fonction aussi importante directement de son concurrent pour surfer sur la vague qu’il a créé, je n’appelle pas ça de l’innovation. Instagram, et par ricochet Facebook, a les poches assez profondes et des cerveaux assez aiguisés pour trouver ses propres idées et nous arriver avec de véritables nouveaux concepts. Instagram a déjà révolutionné la façon dont on partageait ses photos. Ils devraient être capables de trouver le moyen d’innover encore. Pendant ce temps, moi, je vais continuer a utiliser les Stories de Snapchat (Gab_Gagnon, si tu veux venir me voir), et non les Instagram Stories, et continuer d’encourager la véritable innovation des entreprises qui font autre chose que de copier ses concurrents.

Fondateur de GabGagnon.ca. J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!