iPhone 7: Plus excitant que je pensais

Gabriel Gagnon Monde du sans-fil, Opinion Leave a Comment

Bon, allons-y tout de suite avec la phrase anti-haters : L’iPhone 7 n’est pas une révolution. Le nouveau venu de la gamme est une itération de l’iPhone 6S, qui lui était une itération du 6 qui était lui-même une itération du 5S, etc. C’est comme ça qu’Apple a toujours fonctionné, qu’elle fonctionne et qu’elle fonctionnera. On peut revenir aux affaires intéressantes ? Good.

Un mot : Constance

Apple a une stratégie très claire pour son téléphone : continuer sur la lancée créée par le lancement de l’iPhone 3GS, le premier iPhone qui a réellement impressionné. L’iPhone Edge avait été accueilli tièdement et n’avait même pas atteint ses objectifs de ventes, le 3G était le même téléphone, ou presque, mais avec une connection réseau plus rapide et le 3GS arriva finalement avec un processeur capable de faire fonctionner plus qu’une application d’imitation de bière.

iPhone 3GS

Source: iMore.com

Ensuite, il y a eu le 4 et le 4S, le 5 et le 5S, le 6 et le 6S. Un schéma en tic-toc : une année un nouveau design, une année un nouvel intérieur. Cette année, Apple brise le tic-toc. Plusieurs affirment que c’est parce qu’on a enfin trouvé LA bonne formule pour le design (l’iPhone 7 est tout aussi magnifique que ses prédécesseurs) et que de redessiner un rectangle, ça a ses limites. D’autres pensent plutôt que c’est dû à l’iPhone 8. Malgré son nom, le « 8 » sera le dixième iPhone. Comme Apple adore souligner les anniversaires, on peut facilement penser qu’elle garde ses grandes nouveautés pour l’an prochain pour mousser l’iPhone 10e anniversaire. Deux théories qui se tiennent et qui peuvent très bien fonctionner avec la stratégie globale d’Apple.

L’iPhone 7 reprend presque les mêmes lignes du 6S, comme dit plus haut et comme j’ai dit en début de texte, il n’y a rien de révolutionnaire ici. Mais est-ce que c’était souhaitable, autant pour Apple que pour nous ? Je ne crois pas. Je ne crois pas qu’Apple veuille jeter aux ordures tout de suite le design du téléphone le plus vendu sur la planète. Je ne pense pas qu’une entreprise qui doit son succès à son unique modèle de téléphone veuille bousculer tout le monde en même temps et risquer de perdre des gens en cours de route. L’iPhone se vend par millions et les gens qui en ont un l’utilisent dans toutes les facettes de leur vie. C’est un appareil adoré de ses utilisateurs et Apple se doit d’avancer ses pions à un rythme soutenu, mais pas trop rapide.

iPhone 5S et 5C

Des dizaines de millions de personnes adorent ce téléphone et s’en servent pour des tâches critiques. Même mon père, qui n’est pas un illettré en techno, est froid à l’idée de changer son 5C. Pour lui, ce téléphone est de taille parfaite, a un OS qu’il connait et un fonctionnement simple et clair : tu touches sur quelque chose pour lancer une action et tu pèses sur le bouton en bas pour revenir à l’accueil. C’est assez. Il trouve 3D Touch très brillant, mais pense que ça « complexifie la patente ». Mon père est exactement le public cible d’Apple et est assez représentatif de la majorité des possesseurs d’iPhone. Ces gens ne sont pas des « geeks » comme ceux qui commentent ou observent attentivement l’actualité techno. En fait, nous sommes très peu représentatifs des désirs et besoins de la population en général. Malheureusement ou heureusement, c’est selon.

Assez parlé de marketing, parlons de l’iPhone 7

Bon, après tant de politique et de marketing, parlons-en de ce nouvel appareil. L’iPhone 7 coche toutes les cases d’un bon téléphone et d’une solide mise à jour. Il est de un magnifique (positif pour nous) et reconnaissable (positif pour Apple), et de deux, il est finalement résistant à l’eau. L’iPhone 6S l’était officieusement, mais le 7 l’est officiellement, ce qui évite les problèmes de garantie. Un iPhone qui a été mouillé ne sera plus un problème si l’on va au Apple Store pour un remplacement.

iPhone 7 Jet Black

Personnellement, le modèle Jet Black noir de jais (seulement disponible en 128 Go ou 256 Go), je le trouve vraiment très joli. Par contre, comme Apple l’affirme, il va être très fragile aux rayures et, surtout, sera très glissant. On ne peut s’attendre à autre chose venant d’un produit en forme de pain de savon et ayant un fini aussi brillant. J’opterais plus pour la version noire, en aluminium brossé. Tout aussi joli et au look très James Bond. Si vous voulez, il y a aussi les classiques argenté, or et or rose.

iPhone 7

Ensuite, l’entreprise a mis à jour les composants clés de son smartphone. Tout ce qui est important pour l’utilisateur, et qui « paraît » dans l’expérience globale, a été modifié. Premièrement, il a un nouveau processeur Quad-Core deux fois plus rapide que l’iPhone 6 et 120 fois plus puissant que l’iPhone original. C’est bien beau la puissance, mais si tu ne sais pas la gérer, ça ne sert à rien. Ce nouveau cellulaire a un processeur non seulement plus puissant et plus rapide que son prédécesseur, mais aussi beaucoup moins énergivore. En effet, la firme de Cupertino avance deux heures de plus d’autonomie versus le téléphone de l’an dernier. C’est l’iPhone le plus économe en énergie jamais créé, selon elle. Apple ayant la réputation de présenter des chiffres assez semblables à la réalité, on peut donc s’attendre à un gain réel d’autonomie à l’utilisation.

iPhone 7 Camera

Le deuxième secteur où l’utilisateur s’attend à des avancés, c’est du côté de la photographie. Si l’on se fie à son historique et à son équipe de 800 personnes travaillant uniquement sur les composantes photos, on peut s’attendre, avec raison, à une caméra qui surpasse tout, ou presque, autour d’elle. Celle des 6S et SE est déjà incroyable et permet de prendre de magnifiques clichés instantanément. Seul hic, Samsung a aussi investi beaucoup dans ses caméras et a dépassé l’iPhone comme meilleur smartphone pour la photo avec ses S7 et S7 Edge (le Note 7 a la même caméra, mais c’est moins pratique un appareil photo qui risque d’exploser…). Le capteur de 12mp du 7 a été complètement redessiné, la puce qui le contrôle a été complètement revue et, une première, les deux modèles ont une caméra stabilisée physiquement. L’entreprise annonce la capacité de capture d’une gamme de couleurs plus étendue et une prise de vue dans des conditions à luminosité faible plus qu’améliorée. Sur le point de la caméra, on peut se fier sur ce que dit Apple, je crois.

On s’y attendait, mais ça frappe un peut de voir que c’est officiel: ce « nouveau design », comme le dit Phil Schiller, est dépourvu de prise pour écouteurs. C’est fini, c’est « out ». Apple fournira dans la boîte un adaptateur Lightning vers Jack et le vendra 9 $ en boutique, si vous le perdez (ce qui va arriver). On veut aussi, surtout, que vous vous mettiez au Bluetooth, en fait. Je suis assez ambivalent là-dessus. D’un côté, il faut avancer et ne pas avoir peur de se départir d’une vieille technologie. D’un autre, la prise jack est un standard reconnu par tout le monde, par tous les constructeurs de téléphones et par tous les accessoiristes. Même si un adaptateur est fourni, est-ce plus sain de garder la prise que tout le monde utilise ? Je vous laisse décider.

iPhone 7 Taptic Engine

L’autre absent, c’est le bouton home mécanique. L’entreprise californienne semble décidée à éliminer tous les boutons mécaniques de ses appareils. Ça a commencé par les trackpads Force Touch, maintenant c’est au tour du bouton. Celui de l’iPhone 7 ne bougera plus. Lorsque vous appuierez dessus, il reconnaîtra la différence entre une pression et un touché, il enverra un retour tactile semblable au clic d’un bouton normal. Tout est censé être presque identique à la sensation d’un bouton qui clique, selon eux.

Le mot de la fin

L’iPhone 7 n’a rien d’une révolution. Par contre, il a tout d’une solide évolution. Comme d’habitude, Apple a raffiné son appareil pour le rendre plus joli, plus puissant et plus capable. J’ai accès, grâce à GabGagnon.ca, à plusieurs téléphones de plusieurs constructeurs. J’ai testé Android et iOS de fond en comble. Les deux systèmes d’exploitation sont aujourd’hui virtuellement identiques en terme de capacités et les flagships sont presque tous semblables. Mais là où Apple brille, c’est dans la constance.

Comme l’a si bien dit Vlad chez The Verge : Le HTC 10 a un très bon système de son, mais une caméra décevante. Le LG G5 a une très bonne caméra, mais il fonctionne sous la couche logicielle de LG. Le OnePlus 3 est presque parfait, mais il me donne presque envie de me tirer les cheveux tellement sa caméra est inconstante. Le Galaxy Note 7 de Samsung était censé être l’appareil qui allait me faire revenir pour de bon, mais il est victime d’un rappel. (Traduction libre) C’est là tout le problème d’Android. Personne ne semble capable de réussir à bien gérer TOUTES les facettes d’un téléphone. Pendant ce temps, Apple utilise sa recette habituelle et vend le téléphone le plus populaire du monde, même s’il n’est pas aussi surprenant qu’on aurait voulu qu’il soit.

Je vous laisse avec le résumé en 107 secondes des annonces d’hier. À bientôt!

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!