[Vidéo] Ma critique du OnePlus X!

Gabriel Gagnon Critiques Mobiles Leave a Comment

C’est une jeune compagnie chinoise, son nom fait le gros buzz dans le monde techno et elle semble livrer la marchandise. Ici Gabriel Gagnon et aujourd’hui je vous parle du nouveau X, de OnePlus, bienvenu sur GabGagnon.ca

Ce review ne sera pas comme les autres critiques que j’ai faites. Je crois que ce téléphone mérite plus qu’une énumération des spécifications et tout de ce téléphone doit être remis en contexte avant de donner quel jugement que ce soit. On a l’habitude, moi le premier, de juger les téléphones à critiquer en les comparant aux autres haut de gamme des différents constructeurs. Le OnePlus X, ce n’est pas le « flagship » de OnePlus. Pour l’entreprise, ce rôle est joué par le OnePlus 2. L’entreprise souhaite, en présentant ce nouvel appareil, mettre en marché une expérience Android inégalée, dans un design incroyable, à un prix plancher. Cette seule phrase résume parfaitement le téléphone.

LE gros facteur qui joue en faveur du X, c’est son prix. Aux États-Unis, le téléphone est vendu 250 $. Au Canada, il se vend 329 $. Pour 329 $, le téléphone vous appartient. Un seul paiement, et le tour est joué. Pas d’entente, pas de forfaits hors de prix, juste 329 $, plus les taxes. Un méchant deal quand on sait que le Nexus 5X, son plus proche rival, se vend 500 $ au pays du père Noël et que l’iPhone est presque 1000 $.

Qu’est-ce qu’on obtient dans un téléphone qui se vend environ 300 $, en 2016?

Beaucoup! Comme l’objectif était de créer un téléphone avec un design incroyable, l’entreprise a décidé d’utiliser des matériaux beaucoup plus nobles que le plastique. Le OnePlus X est fait entièrement de métal et de verre. En en avant, comme en arrière. Bon, ok. On sait tous, grâce à l’iPhone 4S, que le verre c’est un peu fragile et super méga glissant. Pour répondre à ces critiques avant même qu’elles arrivent, OnePlus X fournit un étui en silicone transparent. Brévo.

Les bords du téléphone, tout en métal, sont plus qu’agréables en mains. OnePlus a choisi de faire des micros rainures dans le métal pour le rendre plus adhésif et lui donner un petit look plaisant. Elles permettent donc une prise en main plus rassurante, puisque le verre au dos menace constamment de glisser et de se fracasser sur le sol.

L’appareil est livré avec un écran de 5 pouces AMOLED de Samsung de 1920×1080 pixels et comme pour n’importe quel écran AMOLED, on a droit à des couleurs vibrantes et des noirs très profonds. On ne peut pas reprocher grand-chose à cet écran.

Derrière l’écran, on retrouve un processeur Snapdragon 801, le même quand dans le OnePlus One et que dans le LG G3. Il date un peu, mais Oxygen OS est tellement léger que je n’ai encore vu aucun ralentissement d’interface. Pour assister ce processeur, le téléphone est muni de 4 Go de RAM.

Côté stockage, on retrouve un maigre 16go. Mais bonne nouvelle, vous pouvez installer une carte SD pour installer vos applications et transférer votre musique et vos photos.

[showad block=1]

Caméra

Oneplus a dû couper quelque part pour offrir un téléphone de ce niveau à un prix si bas et malheureusement, c’est la caméra qui écope. Lorsqu’on est dans de bonnes conditions lumineuses, les 13 MP assistés par un autofocus à détection de phase du X prennent des clichés très respestacbles, mais dès que ça se détériore un minimum, les photos deviennent vite moins jolies. C’est malheureux, mais pour 300 $, on ne peut pas demander des clichés qualité iPhone ou Galaxy S.

Autonomie

La batterie du OnePlus X a une capacité de 2 525 mAh, ce qui est relativement petit. Même si la majorité du temps vous arriverez facilement à terminer votre journée, il serait surprenant que vous puissiez passer la soirée. Un arrêt à la case recharge s’imposera vers 20 h si vous voulez sortir et apporter votre téléphone.

Expérience général du OnePlus X

Le X tourne sous OxygenOS. Oxygen, c’est la surcouche de OnePlus par dessus Android 5.0.1 Lollipop. Par contre, bonne chance pour le remarquer d’un premier coup d’œil! Oxygen fait sa marque en n’ajoutant que quelques éléments utiles, sans tout modifier de l’Android de Google. Ainsi, on a droit à un mode sombre pour économiser de la batterie (le noir ne consomme rien sur un écran AMOLED), a une fonction pour allumer uniquement le texte des notifications (une sorte d’Always on display) et à la fonction Shelf. Personnellement, j’ai désactivé Shelf. Je préfère avoir Google Now à la gauche de mon écran d’accueil.

[showad block=1]

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!