Messenger Day

Facebook, t’es allé trop loin. Personne ne veut de Messenger Day.

Gabriel Gagnon Applications, Monde du sans-fil, Opinion, Réseaux Sociaux Leave a Comment

J’écrivais il y a quelques mois que je n’étais pas du tout à l’aise avec l’arrivée des Stories (lire : Instagram Stories : ça c’est non, Facebook). Avec le temps, par contre, j’ai appris à apprécier la fonction et même à l’utiliser. Les Stories Instagram ne sont pas utilisées de la même façon que la fonction du même nom de Snapchat et ça me fait plaisir. Par contre, ce n’est pas vrai que je vais commencer à utiliser le nouveau clone de Facebook, les Messenger Day. Oh non.

On se souvient, il y a quelques années, Facebook, l’entreprise fondée par Mark Zuckerberg, a tenté d’acheter Snapchat (aujourd’hui Snap inc.) pour 3 milliards de dollars. Evan Spiegel, le créateur de Snapchat, a gentiment décliné cette offre, préférant se lancer lui-même en affaire et continuer de faire croître son application. Aujourd’hui, Snapchat est utilisé par 160 millions de personnes chaque jour, 300 millions chaque mois et pendant une journée normale, environ 2.5 milliards de snaps sont envoyés (source).

Depuis ce refus, Facebook semble en croisade contre Snapchat et semble vouloir absolument voir l’application morte et enterrée. Le réseau social a tenté de sortir ses propres services de messagerie éphémère à plusieurs reprises. Il y a eu Poke, un flop, Slingshot, un autre flop, Masquerade, (une technologie de filtres interactifs rachetée [oui oui, le même genre de filtres que ceux de l’app au fantôme]), Instagram Direct, Instagram Stories et les WhatsApp Status.

Les filtres MSQRD

Les filtres MSQRD. (Source : http://msqrd.me)

L’appel de la photo éphémère

L’attrait, pour Facebook, c’est que les gens reviennent le plus souvent possibles sur ses applications. Si tu sais que tes amis envoient toujours de nouvelles photos sur Instagram et qu’elles vont disparaître bientôt, tu vas retourner souvent sur l’app et ainsi voir la pub que Facebook veut te montrer. Jusqu’ici, c’est assez logique d’un point de vue purement « business » qu’un service de partage de photos s’y mette.

Avec l’engouement créé par ce nouveau format de publication, surtout chez les jeunes, il y a certainement de l’argent à faire. Comme le contenu créé disparaît tout seul, il n’y a pas de pression de faire quelque chose d’incroyable à chaque fois pour avoir des likes et des partages. En plus, celui des autres n’est pas meilleur que celui qu’on partage soi-même, comme le disait TechCrunch.

La tentative de trop

Comme je le disais, donc, c’est assez logique qu’une application de partage de photos s’intéresse au phénomène des images qui disparaissent. Là où ça devient ridicule, c’est de pousser le concept encore plus profond dans nos gorges en l’incluant dans une des applications les plus utilisés sur mobile. Messenger compte en effet 1 milliard d’utilisateurs.

Ce milliard de gens, il utilise le service pour discuter avec ses amis de façon simple, rapide et enrichie de fonctions sympathiques comme les groupes et l’envoi de fichiers. Comme Facebook est le plus gros réseau social n’ayant jamais existé sur Internet, il n’y a pas beaucoup de gens pas joignables via l’application.

Messenger Day Snapchat clone

Un air de déjà vu…

Messenger donne une impression de discuter en privé. J’ouvre l’application pour envoyer un message à un ami, à ma copine ou à un groupe en particulier. C’est complètement contre-intuitif de l’utiliser pour du « broadcasting » et du faire-valoir, à mon avis. Snapchat a répondu à un problème de ses utilisateurs en créant les Stories : les gens voulaient un bouton « Envoyer à tous ». Facebook ici ne répond à aucune demande des siens, il ne fait que les forcer à voir une fonction que personne ne veut vraiment.

Forcer les gens, c’est rarement une bonne idée

Messenger Day est apparu du jour au lendemain sur la page d’accueil de l’application de messagerie, avec aucun moyen de la cacher. Avant, Messenger était une sympathique application de chat, la meilleure en plus de ça. Elle était simple, efficace et ses fonctions pour enrichir les discussions étaient utiles.

Messenger UI

La bonne vieille interface de Messenger

Aujourd’hui, j’ouvre l’application et je ne sais même pas à quoi servent les nouvelles sections. Au travers des Salons qui ne sont rien de plus que ses groupes, des foutus jeux, des contacts récents, des contacts en ligne, des autocollants, la simplicité et l’efficacité se sont perdus.

Facebook Messenger home UI

Comme le disait Steve Kovach, un journaliste chez Business Insider, sur Twitter : « FB Messenger est passé d’excellente app de texto à un tas de vidanges contre-intuitif.

Facebook, décroche

Il est temps pour toi, Facebook, de lâcher ton rêve de contrôler Snapchat. Ton offre a été refusée, Snap va très bien sans toi et ses utilisateurs son heureux. Arrête d’essayer de bousiller toutes tes apps en ajoutant des fonctions mal pensées et, surtout, que personne ne veut. Regarde à quoi ressemble mon fil de Messenger Day, une semaine après son introduction:

Messenger Day GabGagnon.ca

Partage cet article!

Fondateur de GabGagnon.ca.

J’ai créé ce blog dans le but de partager ma passion pour les nouvelles technologies et informer sur l’actualité de l’industrie. N’hésite pas à poser des questions et à discuter avec moi sur Twitter ou Facebook!