WWDC 2017 APPLE IPAD

WWDC 2017: L’iPad à l’honneur

Gabriel Gagnon Monde du sans-fil, Nouvelles 0 Comments

La rumeur annonçait une WWDC 2017 bien chargée, avec plusieurs annonces matérielles. Pour une fois, elle a vu juste. Apple a profité de l’édition 2017 de sa conférence mondiale des développeurs pour dévoiler le fruit du travail fait par toutes ses équipes, sans exception. Une WWDC, excitante, surprenante et riche en nouveautés qui devraient rassurer les puristes qui voyaient en Apple, depuis la mort de son fondateur, un navire en perdition.

macOS High Sierra : Des nouveautés sous le capot

Craig Federighi n’a pas passé énormément de temps sur la scène à parler de la prochaine version de macOS. Ça s’explique par plusieurs facteurs, selon moi.

Le premier, c’est que l’OS de bureau est un système hyper mature qui ne demande plus de nouvelles fonctions chaque année au même titre que son petit frère iOS. macOS Sierra, l’OS que j’utilise pour écrire ce texte, est déjà bien peaufiné, vient de recevoir une couche de peinture avec Yosemite, est rapide, simple et hyper puissant. Je ne vois pas vraiment ce qu’Apple peut faire pour lui faire faire un grand saut et surprendre la galerie, même si j’espère me tromper…

WWDC 2017 Craig Federighi

Image : Apple

APFS arrive sur les ordinateurs

La nouvelle version de macOS intègrera un tout nouveau système de fichiers. En fait, je dis tout nouveau parce que c’est la première fois qu’on va le voir sur des ordinateurs, mais dans les faits, tous les appareils iOS fonctionnent avec APFS depuis 10.3.

Sur iOS, nous avons pu observer un réel gain en réactivité. Apple promet un gain presque aussi important pour ses ordinateurs avec le passage d’APFS. La force de ce système de fichiers, c’est que les opérations de copier-couper-coller se font instantanément grâce à une méthode de « snapshots ». macOS ne déplacera désormais pas physiquement les fichiers lorsque vous les déplacerez dans un nouveau dossier ou dans une application. À la place, il ne fera que mettre à jour les métadonnées du fichier pour le faire pointer vers le nouvel emplacement.

APFS

H.265 : le nouveau maître du vidéo

Comme Apple le dit dans sa fiche promotionnelle, avec la popularité du 4K et de la diffusion vidéo en continu, il fallait désormais un nouveau format. macOS High Sierra supporte désormais nativement la norme H.265, la nouvelle version du H.264, optimisée pour les vidéos en très hautes résolutions et pour le « streaming ».

Photos redevient peu à peu iPhoto

Avec des améliorations en continu, l’application Photos retrouve la puissance perdue suite à la mort d’iPhoto et se rapproche tranquillement d’Aperture, l’app pro de gestion de photos d’Apple qui est abandonnée depuis 2014.

High Sierra Photos macOS

Image : Apple

Avec High Sierra, Photos hérite de plusieurs fonctions avancées d’édition de photos. On va pouvoir utiliser l’application pour retoucher assez en profondeur ses clichés, et ça, c’est chouette.

Metal 2 et de la réalité virtuelle

Metal, c’est l’API qui donne accès à toute la puissance, ou presque, des processeurs graphiques des périphériques Apple. Avec Metal 2, Apple affirme qu’elle est capable de tirer encore plus de jus de ses puces graphiques (à la condition que la puce graphique de votre Mac ait du jus à fournir…). Le GROS point fort de Metal 2, c’est que l’API est capable de gérer une carte graphique externe, ce qui permettra de décupler le niveau de puissance graphique de l’ordinateur.

Avec ces améliorations au niveau de la gestion de la puissance, Apple veut positionner High Sierra comme un futur leader du développement d’applications et de jeux en réalité virtuelle.

macOS high sierra VR

Image : Apple

HTC, SteamVR, l’éditeur Unreal Engine 4 d’Epic Games et l’éditeur Unity sont aujourd’hui compatibles Mac et permettent désormais de développer du contenu depuis la plateforme d’Apple. Un changement de philosophie du constructeur qui sera accueilli avec joie, j’en suis certain!

L’iMac Pro en attendant le nouveau Mac Pro

L’entreprise devait bouger. Les professionnels qui font confiance aux solutions de la marque à la pomme pour la production commençaient à s’impatienter, avec raison, du manque de nouveautés les concernant et les changements radicaux initiés avec les nouveaux MacBook Pro n’ont pas tout à fait calmé leur humeur.

Alors, pour les contenter en attendant un nouveau Mac Pro modulaire (déjà annoncé par Phil Schiller) qui pourrait n’arriver qu’à la fin de l’année 2018, voire 2019, il fallait présenter quelque chose de nouveau et de puissant. C’est ici qu’arrive l’iMac Pro, une nouvelle machine de guerre prête à reconquérir une partie du cœur des utilisateurs les plus exigeants.

Parlant de cœurs, l’iMac Pro peut être configuré, si on est prêt à payer le prix, avec 18 cœurs à son processeur. Pourquoi pas?!

iMac Pro WWDC 2017

Image : Apple

Cet iMac est le Mac le plus puissant jamais construit par l’entreprise, selon Apple. Il est, en plus, tout revêtu de noir avec sa couleur « exclusive ». En effet, le gris sidéral si populaire sur les iPhone et iPad, mais aussi sur les MacBook Pro, arrive sur le plus grand ordinateur d’Apple. Avec son écran de 5K, son processeur Intel Xeon, sa puce graphique AMD Radeon Pro Vega, c’est un monstre de puissance. Il sera disponible en décembre pour la modique somme de 4 999 $ US (les prix en CAD n’ont pas été annoncés pour le moment).

iMac Pro vents

Image : Apple

iOS 11 : Tout pour l’iPad

iOS 7 a tout bouleversé, iOS 8 a peaufiné, iOS 9 se voulait plus proactif, iOS 10 n’en avait que pour iMessage et iOS 11 n’en a que pour l’iPad. Si j’avais à résumé au plus simple les dernières mises à jour de la plateforme mobile d’Apple, c’est comme ça que je le ferais.

iOS 11 WWDC 2017

Image : Apple

Avec son nouveau Control Center, son nouvel app switcher et son glisser-déposer, iOS 11 apporte à l’iPad une panoplie de fonctions pour être plus productif que jamais.

Le dock, emblème de macOS, fait son apparition sur iPad et il est utilisé exactement comme celui de son grand-frère : comme une barre de raccourcis toujours accessible. D’un glissement du bas de l’écran vers le haut, vous aurez accès au dock qui permettra non seulement de changer d’application rapidement, mais aussi de glisser des documents depuis une app. Oui, vous avez bien lu, il est désormais possible de glisser-déposer des éléments pour les transférer rapidement entre applications, qu’elles soient en Split View ou dans le dock.

iOS 11 iPad wwdc 2017

Image : Apple

Cette nouvelle façon d’interagir avec les documents améliore considérablement l’expérience de production sur iPad. Apple voit vraiment en l’iPad le futur de l’ordinateur portable et en lui donnant des outils aussi puissants et simples que le drag and drop, elle permet enfin aux utilisateurs de songer sérieusement à remplacer leur MacBook par une tablette.

Une autre nouvelle fonction fait son apparition, et elle se nomme, dans la langue de Shakespeare, Slide Over. Ça, c’est une 3e façon d’utiliser une application sur iPad. Après le mode à deux applications côte à côte, et l’image dans l’image, il y a désormais la fenêtre flottante! Ainsi, un iPad Air 2 est en pratique capable de faire fonctionner 4 applications en même temps!

iOS 11 WWDC 2017

L’iPad peut afficher 4 apps! Deux applications côte à côte, une en fenêtre flottante et une en image dans l’image. Source de l’image : https://www.igen.fr/ios/2017/06/ios-11-samuse-rigole-avec-slide-over-split-view-et-pip-100069

Comme vous pouvez aussi le voir dans l’image ci-haut, une application de gestion de fichiers est désormais incluse dans iOS. Le plus beau dans tout ça, c’est qu’une API est fournie par Apple pour que les opérateurs de services de données dans le nuage puissent insérer leur service dans la liste du navigateur de fichiers. Ainsi, Google Drive, OneDrive, iCloud Drive et vos fichiers locaux pourront cohabiter tous au même endroit et vous pourrez envoyer des documents d’un service à l’autre et d’une app à l’autre sans vous casser le bécyk.

Control Center a été complètement redessiné et est ENFIN personnalisable. Dans les paramètres, il sera désormais possible de choisir quelles icônes on veut voir dans ce panneau de contrôles. Pour les appareils compatibles (iPhone 6S ou plus récent), il sera aussi possible d’appuyer fortement sur un « dossier » dans le centre de contrôles pour dévoiler plus de boutons. Aussi, deux nouveaux interrupteurs font leur apparition : Économie d’énergie et données cellulaires. ENFIN!

iOS 11 notifications WWDC 2017

Image : Apple

Un nouveau centre de notifications a aussi été intégré. Supposément plus simple que l’ancienne façon de faire, il regroupe l’écran de verrouillage et le centre en une vue. Désormais, lorsque vous glissez vers le bas pour voir vos notifications, vous allez retomber sur l’écran de verrouillage. Vous pourrez même glisser vers la gauche pour accéder à l’appareil photo. Le gros défaut de cette nouvelle manière de faire, c’est qu’on ne peut plus glisser une bulle vers la droite pour accéder à l’application qui l’a mise là. C’est assez frustrant aux premiers contacts. Personnellement, je trouve ça plus mélangeant qu’autre chose comme nouvelle méthode (j’ai testé la bêta sur mon 6S), mais peut-être qu’avec l’habitude…

Tout ce que je demandais, moi, c’est que les notifications soient regroupées par application et ne soient plus triées en ordre chronologique. Une conversation de groupe sur Facebook Messenger peut rapidement remplir cette liste et ça devient vite ingérable. Pourquoi ne pas s’inspirer d’Android pour ce point?

ARKit et CoreML

Pour le développeur, cette WWDC 2017 a aussi été bien agréable. L’entreprise de la Californie a présenté deux bouquets d’APIs qui permettront de développer des applications beaucoup plus puissantes et intelligentes.

ARkit c’est, comme son nom l’indique, un kit pour les développeurs qui permet de créer des expériences de réalité augmentée à la Pokémon Go. Les résultats sont franchement impressionnants. La démo technique permet de poser des objets sur une table ou le sol sans que ceux-ci ne se déplacent lorsqu’on bouge le téléphone ou la tablette.

WWDC 2017 ARkit

Image : MacG.co

CoreML, de son côté, sert à appliquer des processus d’apprentissage-machine (machine-learning) aux logiciels. Google se vante beaucoup depuis deux ans de ses énormes capacités d’apprentissage, mais Apple n’est pas en reste. Respectant une politique de vie privée plus serrée, Apple n’utilise pas ses fermes de serveurs pour faire apprendre ces trucs sympathiques à ses machines.

Avec le nouveau jeu d’API, toute l’exécution de l’apprentissage de cette intelligence artificielle sera faite directement sur le téléphone. La nuance entre l’exécution et l’apprentissage est cruciale ici. Comme les calculs sont faits sur le téléphone, le développeur doit injecter des modèles déjà créés. Il n’y a pas de Deep Learning dans un iPhone, même avec CoreML.

Pour de l’apprentissage profond, Apple a récemment acquis Lattice, une entreprise spécialisée dans le traitement de dark data. La Pomme utilise aussi une technique d’intimité différentielle. Je vous invite à lire ce très bon texte de MacGénération pour en apprendre plus sur cette technique de brouillage de données d’utilisateurs pour pouvoir les utiliser et apprendre, sans identifier personne.

Apple Pay entre individus.

Une autre nouveauté qui promet de simplifier la vie de plusieurs, c’est l’arrivée d’Apple Pay directement dans iMessage afin de payer quelqu’un. L’argent va sortir de la carte configurée dans Apple Pay et arrivera dans une « Apple Cash Card », qui pourra par la suite être utilisée dans une boutique physique via Apple Pay. La boucle est bouclée.

Il y a vraiment 3 tonnes de nouveauté pour iOS 11. Je ne peux pas tous les couvrir. Je vous invite à regarder cette vidéo qui parle de 100 d’entre elles pour en apprendre encore plus :

HomePod : la « surprise »

La rumeur a encore une fois vu juste. Apple a présenté une enceinte connectée qui ressemble, comme prévu, à un Mac Pro, qui intègre Siri et qui utilise une technologie assez avancée de reconnaissance spatiale pour envoyer la musique aux bons endroits dans la pièce.

Ce nouvel appareil met la musique avant l’assistant virtuel, à l’inverse de Google Home et du Amazon Echo. C’est donc logique que le système de haut-parleurs soit hyperavancé et que Siri ne soit pas le clou du spectacle. En même temps, je ne crois pas que Siri soit capable d’être le clou du spectacle actuellement…

Le système est aussi compatible avec AirPlay 2, une nouvelle version du service de diffusion en continu sur un réseau local, qui permet de diffuser de la musique dans plusieurs pièces de la maison, en même temps, depuis un seul appareil. Sonos n’a qu’à bien se tenir.

HomePod arrive en décembre, aux États-Unis pour commencer.

WWDC 2017 : une édition très chargée

Rarement avons-nous vu une conférence d’Apple aussi chargée que cette WWDC 2017. Tout allait extrêmement rapidement, les démonstrations étaient courtes, les nouveautés annoncées pour les différents OS étaient peu nombreuses (même si en réalité il y a vraiment beaucoup), et les présentateurs semblaient tous pressés par le temps. La présentation d’ouverture a duré un peu moins de 2 h 30, ce qui est très long pour Apple.

Je vous ferai ma critique d’iOS 11 lorsque la version finale sera sortie. Pour le moment, c’est assez rugueux sur les bords. Il y a pas mal de bogues et de petits problèmes. En même temps, c’est normal, on n’est qu’à la bêta 1…

Partage cet article!